Une plongeuse en combinaison étanche.
Image proposant une -book gratuit.

Tout savoir pour mieux le faire

Vous êtes complètement accro à la plongée, mais les eaux froides ne vous encouragent pas à aller tremper vos palmes. En combinaison humide, vous avez bien raison de ne pas le faire. Mais si vous tentiez l’aventure de la plongée en combinaison étanche ? 

Pour ma part, je plonge en combinaison étanche quasi toute l’année.

En effet, je fais partie de ces personnes qui aiment par-dessus tout avoir bien chaud. Et franchement, dans les plans d’eau du Nord, c’est un peu l’hiver même en été. 

Alors, je ne quitte pas ma combinaison étanche. 

Tour d’horizon de tout ce que vous devez savoir pour vous lancer vous aussi dans cette aventure. 

Qu’est-ce que la plongée en combinaison étanche ?

Mais que font donc ces plongeurs et plongeuses engoncés dans des combinaisons étanches ?

La plongée en combinaison étanche est une forme de plongée sous-marine qui implique l’utilisation d’une combinaison étanche plutôt que d’une combinaison humide. 

Dit comme ça, avouez que ça à l’air simple.

En réalité, ça l’est ! En effet, contrairement à une combinaison humide qui permet à l’eau de pénétrer et de s’infiltrer à l’intérieur de la combinaison, une combinaison étanche crée une barrière étanche entre la peau du plongeur et l’eau. Cela empêchant l’eau de pénétrer à l’intérieur de la combinaison.

Ou plus simplement, c’est une façon de plonger sans être mouillé ou presque.

Quand je dis cela à mon entourage, souvent les yeux s’agrandissent : comment ? Tu vas dans l’eau sans être mouillée ? Eh oui.
Explication. 

Hélène Adam plonge en combinaison étanche à la Gravière du Fort.

Comment fonctionne une combinaison étanche ? 

Les combinaisons étanches sont généralement fabriquées à partir de néoprène ou d’un tissu dit « trilaminé ». Tous deux sont conçus pour maintenir le corps du plongeur au sec en empêchant l’eau froide de pénétrer. 

Elles sont également équipées des manchons étanches au niveau des poignets. Les pieds quant à eux se trouvent dans des bottillons qui font partie intégrante de la combinaison.

Reste la tête. 
Si la collerette est étanche pour ne pas que l’eau s’infiltre par votre cou, les cagoules ne le sont pas.

Aussi, les seules parties à être en contact avec l’eau sont la tête (à l’exception de la zone couverte par le masque) et, parfois, les mains si vous décidez de ne pas mettre de gants étanches. 

Du point de vue de la fermeture, les combinaisons étanches sont équipées d’une tirette étanche également. Sans quoi, vous seriez tout de même mouillé. Avouez que ce serait moins drôle.

Donc, l’idée est de vous mettre le plus possible à l’abri du contact de l’eau

Cependant, comme en descendant, la pression augmente et de ce fait l’air se comprime, pour cela, la combinaison étanche est munie d’un système de gestion de l’air.

Vous disposez d’un inflateur pour injecter de l’air dans la combinaison et éviter d’être tout serré dans votre combinaison. Ou encore pour augmenter la chaleur (l’air est un bon isolant).

D’autre part, la combinaison étanche dispose d’une purge habituellement sur le bras gauche pour laisser sortir l’air en remontant (ou si vous en avez mis de trop dans votre combinaison).

Si parfois certains pensent que la plongée en étanche est compliqué, il n’en est rien … ou trois fois rien.

L'air s'échappe de la purge de la combinaison étanche.

Pourquoi devriez-vous utiliser une combinaison étanche ? 

Il existe de nombreuses raisons qui pourraient vous donner envie de plonger en étanche. Globalement, on citera ces 4 raisons :

  1. Maintenir votre corps au chaud : une combinaison étanche est conçue pour empêcher l’eau froide de pénétrer, ce qui vous permet de rester plus au chaud pendant la plongée, même dans des eaux froides.
    C’est également une bonne façon de réduire le facteur « froid » qui favorise les accidents de décompression.
  2. Permettre une plongée plus longue : en gardant votre corps au chaud, une combinaison étanche peut vous permettre de rester dans l’eau plus longtemps, ce qui peut être utile si vous plongez dans des eaux froides ou si vous avez besoin de passer plus de temps sous l’eau pour explorer une zone de plongée spécifique.
  3. Éviter le contact prolongé avec l’eau salée ou de l’eau souillée. Et éviter de ce fait les irritations qui pourraient en découler.
  4. Rester au chaud avant la plongée, durant les trajets en zodiac (par exemple), après la plongée. Surtout quand le vent est froid ou très présent. Votre étanche vous protège aussi du froid en surface quand les personnes en combinaison humide grelottent sur le bateau ou en s’habillant après la plongée.

Les internautes ont aimé | Plongée : Comment Bien Vous Protéger Du Froid ?

Pour qui est réservée cette façon de plonger ? 

Il n’y a pas de public particulier pour la plongée en étanche. Tout le monde peut s’y mettre.

La combinaison étanche est indispensable dans les situations comme la plongée sous glace ou encore la plongée spéléo dans les eaux froides.

Une combinaison étanche est essentielle pour plonger sous glace.

Si elle est généralement vue dans les plans d’eau du Nord, la plongée en étanche peut aussi se pratiquer ailleurs. 

Je me souviens en souriant d’Ahmed rencontré dans cette destination incroyable où j’étais allée observer ces fascinantes tortues marines.
Instructeur en Égypte, Ahmed plongeait en mars en combinaison étanche dans de l’eau à 23°C. Il m’expliquait que d’une part, le nombre de plongées successives finissait par lui donner froid. Et d’autre part, qu’il ne voulait pas avoir sa peau constamment mouillée avec de l’eau salée (et les irritations qui peuvent en découler).

Bien entendu, il avait une combinaison étanche fine et une sous combinaison fine également.

En réalité, la plongée en étanche est tout simplement la façon de faire des personnes qui ne veulent pas avoir froid sous l’eau. Et cela quel que soit leur niveau de plongée.

En effet, dans certaines contrées (Canada, Islande…), les plongeurs apprennent directement à plonger en étanche. Pas fous les gens !

Rappelons que le froid est un ennemi des plongeurs et qu’il est un facteur favorisant des accidents de décompression.

Aussi, inutile de jouer au plus fort en disant « froid, moi ? Jamais ! » ou penser que vous êtes un dur de dur. 

Publicité pour le livre Plongée Sous-Marine - L'Essentiel.

Globalement on peut dire sans se tromper que la plongée en combinaison étanche est une bonne idée pour :

  • Les plongeurs qui évoluent dans des eaux froides ou dans des environnements où la température de l’eau est basse. Si on prend souvent la température de 15°C comme base pour décider de plonger en étanche, personnellement, je ne quitte mon étanche que lorsque la température de l’eau dépasse les 20-22°C
  • Les plongeurs professionnels, tels que les plongeurs scientifiques qui peuvent rester longtemps parfois presque immobiles sous l’eau.
  • Les photographes sous-marins peuvent également utiliser des combinaisons étanches pour leur permettre de rester plus longtemps sous l’eau et de prendre le temps de faire LA belle photo.
  • Les plongeurs techniques, tels que les plongeurs en recycleur ou les plongeurs qui effectuent des plongées profondes et souvent longues, peuvent également préférer utiliser une combinaison étanche pour maintenir une température corporelle stable durant toute la plongée.

Comment choisir une combinaison étanche 

Le choix de la combinaison de plongée étanche va dépendre de plusieurs facteurs.

Le prix va forcément être au centre de votre choix. En effet, il existe des combinaisons étanches allant de 800€ à plusieurs milliers d’euros. 

Pourtant, le critère principal devrait à nouveau être votre morphologie. En effet, tout comme pour le choix de n’importe quelle combinaison de plongée, il est important d’avoir une combinaison qui vous va parfaitement bien. Elle doit être facile à enfiler et retirer sans être trop large. Elle doit globalement suivre les courbes de votre corps. 

Les internautes ont aimé | Le Guide Complet Pour (VRAIMENT) Bien Choisir Sa Combinaison De Plongée

Quand vous allez regarder les modèles, vous allez forcément être influencé par vos marques préférées et vos goûts (certains styles vous plairont plus que d’autres). Mais aussi par la mode. Il est vrai que selon les périodes, certaines combinaisons vont bénéficier de plus ou moins de mise en avant. Le fait qu’une combinaison soit portée par des personnes que vous reconnaissez comme «influentes» va peut-être orienter votre choix. Pourtant, si la combinaison leur va, cela ne veut pas dire qu’elle vous conviendra à vous.

Aussi, soyez attentif à faire votre choix en fonction de vos habitudes de plongée. Inutile d’investir dans un produit conçu pour la plongée technique si votre truc est de faire de la plongée loisir dans des environnements sans difficultés en faisant de la photo sous-marine par exemple.

Un plongeur attend sur le bord de l'eau.

Trilaminé ou néoprène ? 

C’est une question qui revient souvent. 

Et j’avoue que j’ai bien du mal à répondre, car j’aime les deux !

Le néoprène sera plus chaud, plus ajusté et moins cher. Mais il sera également plus lourd et plus encombrant. 

Le trilaminé est plus cher et n’offre pas de confort thermique. Par contre, il est moins encombrant, plus léger et sèche rapidement. Il est super simple à enfiler et permet d’adapter facilement les sous-couches. De plus, il a la réputation d’être un peu plus solide. 

J’ignore si le trilaminé est un effet de mode ou pas. De très nombreux plongeurs tek optent pour cette conception.

De mon côté, entre ma combinaison en néoprène et celle en trilaminé, mon cœur balance.

Accessoires : Gants étanches, manchons et collerette

Une fois votre choix arrêté sur une combinaison de plongée étanche, vous allez devoir prendre encore quelques décisions.

Manchons et collerette, quelle matière choisir ?

Globalement  deux grands matériaux : le néoprène et le latex

NéoprèneLatexSilicone
Avantages– Plus chaud
– Moins fragile
– Peut encore être utilisé même avec des petits accrocs
– Réparation possible sur petits accrocs
– Moins de sensation de « cheveux qui tirent » lorsqu’on l’enlève
– Possible sur toutes les combinaisons
– Très étanche (s’adapte à votre morphologie) et élastique
– Facile à enfiler et retirer
– Même caractéristiques que le latex mais ne craint pas les UV, les hydrocarbures et la chaleur
– Plus confortable que le Latex
– Pas de collage sur la combinaison : vous pouvez changer rapidement vous-même les manchons et collerettes
Inconvénients– Manchons en néoprène rares sur une combi étanche
– Moins étanche (peut laisser passer de l’eau chez les profils « anguleux »)
– Donne plus de rigidité
– Pas compatible avec tous les gants étanches
– Pas de pouvoir calorifique
– Se déchire d’un coup
– Pas de réparation possible
– Plus d’entretien (rinçage et talc)
– Craint les UV, les hydrocarbures et la chaleur
– Plus cher
– Plus fragile

Perso, pour la collerette, je préfère de loin le néoprène plus chaud, qui se déchire moins vite et qui n’arrache pas les cheveux quand vous enlevez votre combinaison.

Il existe aussi des manchons et collerettes en silicone. Matériel moins fréquent qui peut s’apparenter au latex et normalement sans les risques d’allergies.

À propos des gants

De nombreuses personnes plongent en étanche en utilisant tout de même des gants humides. Cela pour garder une dextérité avec leurs doigts. C’est une bonne idée, sauf si vos doigts ont froid et s’engourdissent.

Attention cependant aux gants 3 doigts ou aux gants 5 doigts très épais, ils ne vous donneront pas plus de dextérité que les gants étanche, peut-être même moins.

Perso, je suis tellement habituée aux gants étanches que je n’y pense même plus lorsque je plonge. 

Des gants étanches.

Quelle tirette choisir ?

En ce qui concerne les tirettes, vous avez le choix entre une tirette dorsale ou ventrale

Les plus courantes sont les tirettes dorsales. Les tirettes ventrales ont l’avantage de pouvoir être fermées ou ouvertes sans aide.Mais comme la plongée se pratique en binôme (sauf dans le cas de la plongée solo), ce n’est pas pour moi un point capital. D’autant que, par expérience, il me semble que le risque d’ouvrir la tirette par inadvertance est plus grand avec la tirette ventrale.

Personnellement, j’ai les deux systèmes : ventrale sur une combinaison, dorsale sur l’autre. Honnêtement, je n’ai pas de préférence particulière. Les deux me conviennent.

Et le Kevlar ?

Certains plongeurs apprécient les combinaisons de plongée en étanche entièrement recouvertes de kevlar. 

Le kevlar est une fibre synthétique ultra solide tout en étant relativement légère. Si elle a des avantages en termes de résistance, elle est aussi rigide. 

Du coup, les combinaisons recouvertes de kevlar sont beaucoup moins souples, mais elles vous assurent de ne pas subir de déchirures et autres coupures.

Pour avoir utilisé quelques années une combinaison de plongée complètement recouverte de kevlar, je vous déconseille de choisir ce type de produit qui n’offre pas de grande liberté de mouvement.

Laissez cela aux plongeurs pros et scaphandriers, par exemple, qui doivent évoluer dans des environnements très particuliers et hostiles.

Par contre, il est intéressant d’avoir un renfort aux genoux en kevlar.
Ça peut toujours être utile.

Deux plongeurs en combinaisons étanches recouvertes en Kevlar.

Comment mettre une combinaison étanche ?

Mettre une combinaison étanche est super simple. Exit les mouvements compliqués pour arriver à rentrer dans votre combinaison. Ou les gels et autres eaux savonneuses pour arriver à passer vos jambes, vos bras, vos poignets ou vos fesses. Ici, par conception, vous vous glissez facilement dans la combinaison.

Quelques étapes à ne pas manquer :

  1. Avant de commencer, assurez-vous d’avoir tout ce dont vous avez besoin, y compris votre combinaison étanche, votre cagoule, vos gants, vos palmes et votre équipement de plongée. Trouvez un endroit sec et confortable pour vous habiller.
  2. Mettez votre souris (ou autre sous-couche adaptée et suffisamment chaude). N’oubliez pas de mettre aussi de bonnes chaussettes. 
  3. Placez vos pieds dans vos chaussons ou bottillons étanches et enfilez votre combinaison en la tirant vers le haut de votre corps. Ajustez les bretelles. La tête est la dernière partie de votre corps à entrer dans la combi (et en ressortir aussi vite par la collerette).
  4. Assurez-vous que les manchons de la combinaison sont bien ajustés autour de vos poignets.
  5. Fermez la fermeture à glissière étanche de la combinaison. Demandez à quelqu’un de vous aider si la fermeture à glissière est située dans le dos de la combinaison.
    Si vous disposez d’une ouverture ventrale, vous pouvez le faire vous-même. Attention, même si vous vous faites aider par votre binôme (ou quelqu’un qui passe par là), vous êtes responsable de vous-même : jetez un œil pour vous assurer que la tirette est bien fermée. Avoir de l’eau qui entre dans votre combinaison étanche est tout sauf agréable… croyez-moi.
  6. Vérifiez que votre col en néoprène est bien retourné ou que votre col en latex est bien lisse sans plis ou boursoufflures.
  7. Si vous avez des bottillons qui ne font pas partie de votre combinaison étanche (style rockboot), c’est le moment de glisser vos pieds dedans.
  8. Fixez votre ordinateur à votre poignet.
  9. Enfilez votre gilet et branchez le direct system de votre étanche. Vérifiez qu’il est bien en place en injectant un peu d’air dans la combinaison.
  10. Mettez votre cagoule puis vos gants
  11. Attrapez vos palmes, votre masque de plongée. 
Vous êtes prêt !

En pratiquant, vous devriez pouvoir plonger en combinaison étanche en toute sécurité et en toute confiance. Il est important de se familiariser avec la combinaison avant de l’utiliser pour la première fois, et de suivre les instructions spécifiques du fabricant et les recommandations de sécurité.

Hélène au Duiktank en Belgique.

Comment s’habiller sous une combinaison étanche ? 

Lorsque vous vous habillez sous une combinaison étanche, vous devez porter des vêtements qui permettent de garder votre corps au chaud et qui sont confortables à porter sous la combinaison. 

D’une manière générale, choisissez des sous-vêtements techniques conçus spécifiquement pour la plongée ou pour les activités en eau froide. 

Ces vêtements sont fabriqués à partir de matériaux qui évacuent l’humidité et qui maintiennent votre corps au chaud. 

Évitez de porter des vêtements en coton, car ils absorbent l’eau et ne vous gardent pas au sec et au chaud. Les vêtements en laine de mérinos sont également excellents, ils vous gardent au chaud, ne grattent pas même humides et vous ne risquez pas de sentir mauvais comme avec les matériaux synthétiques.

Mettez de bonnes chaussettes également. C’est vraiment atroce d’avoir froid aux pieds (aux mains aussi). Attention cependant de ne pas mettre de trop grosses chaussettes, votre pied ne doit pas être compressé dans le bottillon sinon vous allez avoir froid même si vous avez d’excellentes chaussettes.

A savoir : mieux vaut enlever les bijoux et les objets en métal pour éviter de déchirer votre combinaison et particulièrement la collerette.

Devez-vous suivre une formation ?

De manière générale, se former est toujours une bonne idée. 

Avec une personne pédagogue et expérimentée ou, plus justement, avec un moniteur de plongée, vous apprendrez différentes compétences :

  • Gérer la double flottabilité
  • Optimiser la quantité d’air dans votre combinaison
  • Réagir adéquatement en cas de problème : pouvoir empêcher de vous retrouver à remonter les pieds en l’air.
  • Utiliser l’inflateur de votre combinaison pour injecter de l’air dans la combinaison. 
  • Purger votre combinaison avec la purge située sur le bras gauche.

Certains utilisent leur combinaison étanche comme moyen principal de flottabilité. D’autres préfèrent mettre le minimum d’air nécessaire pour ne pas être coincé dans leur combinaison et utiliser leur gilet de plongée pour assurer leur flottabilité. Certains feront un mix des deux.

Si vous êtes frileux, vous apprécierez de mettre un peu plus d’air dans votre combinaison (l’air est un excellent isolant). N’oubliez pas que le but de la combinaison étanche est de vous garder au chaud le plus longtemps possible et de façon confortable.

Vous devez suivre une formation si vous voulez évoluer en toute sécurité. Mais également si vous voulez avoir une carte (parfois utile dans certaines destinations, mais la plupart du temps cette carte de certification n’est pas demandée). C’est surtout si vous voulez louer une combinaison étanche que vous allez en avoir besoin.

Jérôme Decamp et Hélène Adam prêts à s'immerger à Ekeren en Belgique.

Quels risques/problèmes peuvent survenir en plongée avec ce type de combinaison ? 

La plongée en combinaison étanche présente des risques ou inconvénients spécifiques mais parfaitement surmontables. 

Flottabilité

Un premier point est la flottabilité. En effet, plonger en étanche suppose que vous mettiez de l’air à l’intérieur de votre combinaison. Pour que la combinaison ne se plaque pas contre vous. Mais évidemment aussi pour assurer votre confort thermique. 

Vous allez donc devoir tenir compte de ce point pour ne pas avoir la surprise de ne pas arriver à vous maintenir à la bonne profondeur lors de vos paliers par exemple. Pour cela, vous allez devoir adapter votre lestage. Préférez un kilo de trop qu’un kilo trop peu, surtout en plongée avec une combinaison étanche. 

Le principal risque est d’avoir une perte de flottabilité qui provoque une remontée incontrôlée. 

Les pieds en l’air

C’est le principal risque du point de vue de la flottabilité. En effet, si vous vous mettez « pieds en l’air » et que de l’air vient se nicher dans vos chaussons ou bottillons, vous allez être tiré vers le haut de plus en plus fort/vite sans pouvoir purger cet air.

En réalité, il est assez simple de contourner ce risque.

Cela s’apprend durant votre formation de plongée en étanche.

  • Ne pas se mettre pied en l’air
  • Utiliser une manœuvre simple et efficace pour rétablir sa position si cela arrive
  • Si vous avez des difficultés à tenir une bonne position dans l’eau : optimisez la distribution de votre lestage tout comme expliqué dans cet article sur la bonne position en plongée.
  • Veillez à avoir une combinaison adaptée à votre morphologie pour éviter d’avoir de grandes « poches d’air » à certains endroits.
  • Préférez des palmes lourdes, et tant qu’à faire, courtes pour minimiser les risques de casse de l’environnement sous-marin.
  • Le temps d’être à l’aise en plongée en étanche, vous pouvez utiliser des plombs de chevilles. Il n’y a pas de honte à en utiliser (et c’est bien mieux que d’avoir un accident).

Les internautes ont aimé | Choisir Ses Palmes : 5 Points Pour Se Faciliter La Vie

Le squeeze

C’est le fait d’avoir votre combinaison qui se plaque très fortement contre votre corps. 

Cela peut provoquer des marques douloureuses sur votre corps. Imaginez vous rendre à l’entraînement piscine le lendemain d’une plongée où vous avez eu un squeeze avec plein de marques qui font penser à des suçons…je vous laisse imaginer l’effet que cela donnera.

Pour cela, il suffit de faire entrer suffisamment d’air dans votre combinaison 

Fuite

Il arrive de faire un accroc, un trou, une petite déchirure et de se retrouver avec un bras, une jambe… mouillé. Franchement, c’est tout sauf agréable en plongée. Mais ce n’est pas vraiment grave. 

Sauf si votre combinaison se déchire sur une surface telle qu’elle se remplit d’eau. Dans ce cas, vous allez être en danger. D’une part vous risquez une hypothermie. D’autre part, vous risquez de ne pas pouvoir remonter. 

Pour éviter cela : 

  • Entretenez bien votre combinaison. 
  • Réparez sans attendre les fuites éventuelles. 
  • Maîtrisez votre flottabilité pour ne pas vous écraser sur des morceaux de tôles (plongée sur épaves), des morceaux de bois ou les redoutables huîtres si vous plongez au cœur de cette incroyable destination. 
  • Veillez à avoir un gilet de plongée avec une portance suffisante.

Les internautes ont aimé | Comment Bien Choisir Un Gilet De Plongée

Hélène à la Gravière du Fort à Holtzeim près de Strasbourg.

La question du pipi

Loin du débat faut-il ou pas faire pipi dans sa combi, avouez que dans une étanche faire pipi, ce n’est pas la meilleure des idées.

Lors de mes nombreuses plongées en Normandie sur les épaves du débarquement, le temps passé dans la combinaison était tellement grand (parfois plus de 3 heures) que j’ai dû trouver une solution. En effet, la plongée a un effet diurétique. Et les secousses du zodiac pendant 45 minutes alors que vous devez absolument uriner, c’est une torture abominable. 

Certains hommes choisissent le p-valve. Vous devez imaginer une sorte de préservatif mis sur le pénis et relié à un tuyau qui évacue l’urine vers l’extérieur au moyen d’une valve posée sur la combinaison étanche. C’est très certainement un système efficace et simple pour les messieurs (qui oublient parfois leur p-valve en fin de plongée sur les parkings des carrières du nord !)

Pour les femmes, le système est un peu le même mais adapté à la morphologie féminine et plus compliqué à mettre en place pour s’assurer une utilisation sans fuite.

Aussi, pour ma part, j’ai choisi la solution des couches pour adultes. Cela quand je sais que je vais devoir rester plus de 1h30 dans ma combinaison.

La première fois, ça fait bizarre d’aller acheter les couches… et dire au vendeur c’est pour moi 😁. Encore plus d’en porter une. Arriver à uriner dedans au début n’est pas non plus simple (enfin, en ce qui me concerne). Après, vous n’y pensez plus. Et c’est hyper confortable de ne pas avoir tellement envie d’uriner qu’on en pleurerait !

Bien acheter votre combinaison étanche 

Avant d’investir dans une combinaison étanche, vous aurez peut-être envie de savoir si vous appréciez ce type d’immersion. Vous pouvez décider de louer une combinaison pour comprendre les sensations. Attention toutefois, il faut plus qu’une plongée pour se sentir à l’aise en combinaison étanche. 

De manière générale, préférez une combinaison en trilaminé ou en néoprène compressé de 2 ou 4mm. Les combinaisons de 7mm vont être bien plus rigides et nettement moins confortables. De toute façon, à part en occasion, cela doit être rare à trouver de nos jours.

Combinaison étanche femme ou homme ?

Comme elles ne sont pas vraiment ajustables par conception (elles ne sont pas élastiques), il est important de choisir une combinaison parfaitement adaptée à votre morphologie lorsqu’elle est en néoprène. En trilaminé, c’est moins important, car vous aurez souvent plus de marge de manœuvre. 

De nombreux modèles existent pour les femmes et qui proposent des zones adaptées aux hanches et aux poitrines. Ceci fait également partie du confort.

Hélène se prépare pour une plongée en combinaison étanche

Combinaison étanche Aqualung, Scubapro, Santi, Mares… quelle marque choisir ?

Comme dit dans l’article sur « comment choisir sa combinaison de plongée sans se tromper », aujourd’hui, la plupart des marques proposent des produits de qualité. 

À vous de trouver celle qui vous convient le mieux en fonction de vos goûts, de votre budget…

Personnellement, je plonge avec satisfaction depuis des années avec une combinaison étanche en néoprène comprimé de 2mm de la marque BARE. Aujourd’hui, j’ai également le modèle en trilaminé Avatar de chez Santi qui me plaît tout autant.

De toute façon, avant d’acheter, vous devez essayer une combinaison avec la sous combinaison que vous utiliserez ou au minimum des habits qui s’en rapprochent.

Combinaison étanche d’occasion 

Tout comme le reste de votre matériel de plongée, vous pouvez acheter votre combinaison étanche en occasion. 

Cela via des sites de seconde main, lors de brocantes spécialisées, dans des groupes Facebook portant sur ce sujet. Mais également racheter la combinaison d’un plongeur de votre entourage qui aurait le même gabarit que vous. 

Des combinaisons de plongée pendent sur des cintres en attendant d'être réparée pour faciliter une attitude écoresponsable.
Quelques points d’attention à avoir :

Le néoprène et le trilaminé s’usent. Si cela a moins d’importance sur une combinaison humide, il serait regrettable d’acheter une combinaison étanche dont le néoprène serait devenu poreux. Vous seriez mouillé… dommage, n’est-ce pas ? 

Pour le trilaminé, les vieux modèles étaient peu souples. Il en existe peut-être encore sur le marché de l’occasion. A votre place, je n’investirais pas dans ce type de modèles.

Soyez aussi vigilant à l’état des tirettes qui doit être impeccable. Changer la tirette étanche d’une combinaison étanche coûte très cher.

Les manchons et collerettes ne doivent pas présenter de petites déchirures. Vous vous retrouveriez rapidement à devoir changer cet élément. Et cela peut faire gonfler la facture. 

Enfin, ne négligez pas le prix d’un changement de bottillons. Souvent la pointure ne conviendra pas, même si le reste va. 

Nous sommes ainsi faits : tous différents !

Du côté du sur mesure

La solution du sur mesure est évidemment une bonne solution. 

Aujourd’hui cependant de nombreuses marques proposent des ajustements possibles lors de l’achat de votre combinaison étanche. Parfois même, ces adaptations sont comprises dans le prix de départ. 

Quel prix pour une combinaison étanche ? 

Le prix d’une combinaison étanche est plus élevé que celui des combinaisons humides ou semi-étanches

En effet pour une combinaison neuve, vous devrez compter entre environ 800€ et plusieurs milliers d’euros selon la marque et le modèle. 

De plus, vous devrez ajouter à ce prix celui d’une sous-couche adaptée et suffisamment épaisse. Mais également celui des accessoires.
C’est le prix de la plongée confortable en eau froide.

Comment l’entretenir ?

Alors que le matériel pour plonger en étanche est plus encombrant, il est finalement assez simple à entretenir.

En effet, vous utiliserez votre combinaison étanche de longues années sans aucun soucis en suivant ces quelques recommandations d’entretien et de stockage.

Et si j’ai encore froid : le miracle de la souris chauffante.

Même avec une super combinaison étanche et une sous-couche épaisse et adaptée, vous pouvez encore avoir froid en plongée. 

Heureusement, il existe des gants et souris chauffants. 
Perso, je les utilise avec une très grande satisfaction depuis de nombreuses années. 

Si vous ne sentez pas vraiment de grosses chaleurs (heureusement d’ailleurs), vous n’avez plus de sensation de froid. Et ça, c’est vraiment très bien !

Par contre, veillez à couper la batterie de votre équipement chauffant juste en sortant de l’eau. Sans quoi, vous risqueriez de vous sentir mal. Et d’avoir un « coup de chaud » en sortant d’une immersion froide, c’est spécial ! 

Pour résumer

Plonger avec une combinaison étanche offre des avantages et des inconvénients. 

Du côté des inconvénients vous noterez principalement son prix élevé, un poids plus conséquent (sauf avec les modèles trilaminés) et un lestage également plus important.

Mais l’avantage incroyable de la plongée avec une combinaison étanche est qu’elle vous permet de vous protéger efficacement du froid. 

De cette manière, elle vous offre le plaisir de plonger toute l’année (sans être frigorifié). 

Ce faisant, elle diminue aussi les risques d’avoir un accident de plongée en éliminant le facteur « froid ». 

La plongée en étanche, ça vous inspire ?

Racontez-moi vos expériences dans un commentaire ici pour en faire profiter un maximum de personnes.

Et surtout… pensez à être heureux/heureuse 😊

Hélène