Projet de plongée : la création de tous les possibles

Lors de la conférence au salon de la plongée en janvier 2020, j’avais terminé par ce sujet qui me tenait beaucoup à cœur : la création des possibles en plongée sous-marine. Il s’agissait de voir comment réaliser son projet de plongée. Cela me rappelait une phrase que Pierre-Yves Cousteau m’avait dite lorsque je l’avais interviewé pour cet article sur lui.

Vivre de sa passion est risqué et effrayant. Mon conseil serait donc de développer une expertise distincte. Et de faire le lien avec sa passion afin d’y apporter quelque chose d’unique.

Pierre-Yves Cousteau

En préambule je voudrais partager avec vous ce fait : en Belgique les dépenses consacrées à la dépression est au burnout sont plus importants que les dépenses consacrées pour le chômage. Incroyable, n’est-ce pas ? 

Cela voudrait-il donc dire que de très nombreuses personnes passent leur vie à faire des choses qui ne les rendent pas heureuses au point d’en être malades ? 

En tant que passionné de plongée sous-marine nous avons cette chance extraordinaire de voir notre vie guidée par cette activité qui nous procure du plaisir. Et, par chance, nous pouvons utiliser ce levier pour créer notre propre projet de plongée et faire de notre vie notre plus beau projet. 

Voyons ensemble 7 pistes pour y arriver…

1. Un monde de passion, et moi ?

Il existe de nombreuses possibilités d’inclure sa passion de la plongée dans sa vie. Pour créer son projet de plongée, il n’est pas nécessaire d’être moniteur de plongée ni responsable d’un centre sur une île au bout du monde. 

En effet, il est bien plus intéressant de faire un projet qui répond à qui nous sommes.

Que ce soit au travers de l’implication dans une association par exemple de défense des océans. Ou comme photographe sous-marin (Il existe de plus en plus des amateurs de très grand talent). Ou encore en devenant biologiste marin. Que ce soit en s’impliquant dans la communication comme c’est mon cas dans le blog. 

Peu importe le projet, mettre sa passion au centre de sa vie représente une chance d’augmenter son bonheur au quotidien.

Pourtant, il est important de comprendre que ce n’est pas une nécessité absolue. En effet, nous pouvons tout à fait être heureux et épanouis sans être passionnés. 

Dès lors, ce n’est pas grave si nous n’avons pas de passion. La recherche de la passion ne doit pas devenir une quête impossible qui prendrait toute notre attention aux dépens du simple plaisir d’être heureux. Il est plus simple/sain de se concentrer sur ce qui nous procure du plaisir plutôt que de vouloir à tous prix trouver sa passion.

2. Trouvez qui on est : le Flow

Nos voisins anglo-saxons ont coutume de parler du flow. 

Le flow et ce moment où on se sent particulièrement aligné de corps et d’esprit.

On est là dans le moment présent exactement comme un enfant occupé à jouer dans son monde à lui ce monde que vous ne pouvez même pas appréhender. L’enfant ne se demande pas si son jeu est parfait ou s’il devrait faire plus comme ceci ou plus comme cela. Il se contente d’être pleinement dans son activité. C’est ce que des experts nomment sans doute la pleine conscience.

Afin de pouvoir avancer dans nos projets, il peut être utile de découvrir tout d’abord ce qui nous rend heureux. Pour cela on peut se poser certaines questions clés : 

  • Quel enfant étais-je ?
  • Qu’est ce qui me rendait heureux/heureuse ?
  • Et maintenant, qu’est-ce qui me fait vibrer ?
  • Quels sont les moments, les actions, durant lesquels je me sens vibrer, vivant ?

En prenant le temps de faire le point sur qui on est, nous pouvons nous rendre compte qu’il est plus heureux de chercher à vivre des expériences qui soient en cohérence avec notre personnalité que d’essayer à tout prix d’être quelqu’un d’autre. 

Si vous êtes rond, n’essayez pas d’être carré. Inversement, si vous êtes carré n’essayez pas d’être rond.

3. Les nouveaux métiers … et le temps qui passe

Le monde change et évolue. Avec lui de nouveaux métiers vont apparaître. Remplaçant de ce fait d’autres métiers qui ne sont plus en phase avec le monde actuel. 

Si cela peut paraître angoissant pour certains, il n’est pas inintéressant de considérer ce changement comme une chance de pouvoir voir apparaître de nouveaux métiers. Et donc de saisir l’opportunité d’utiliser notre créativité pour démarrer des projets innovants et respectueux, par exemple, de l’environnement. 

Il existe une multitude d’idées qui peuvent déboucher sur de nouveaux projets de plongée. Peut-être que ce seront les vôtres ?

4. Le travail en réseau : de la place pour tout le monde

Dans notre monde actuel dirigé de plus en plus par les nouveaux moyens de communication et Internet, nous ne pouvons plus faire l’économie du travail en réseau. 

Je me rappelle ici les paroles d’un grand philosophe français, Albert Jacquard, qui disait qu’il y a de la place pour tout le monde. Ce n’est pas parce qu’il existe déjà des photographes sous-marins que vous ne pouvez pas vous lancer dans cette discipline.

L’intérêt du travail en réseau est que l’on peut multiplier les sources de communication et que nous pouvons grandir ensemble.

Quand j’ai décidé de créer mon blog Different Dive, je ne connaissais pas beaucoup de monde ni dans l’univers du blog ni dans celui de la plongée. Mais j’ai eu la chance de pouvoir bénéficier de l’esprit collaboratif et de travail en réseau du monde de la plongée sous-marine.

En effet, tout de suite des gens m’ont fait confiance.  C’est le cas notamment de Paul le créateur de la superbe page la beauté de la plongée sur Facebook. Très vite il a décidé de relayer mes articles. Comme il le fait avec de très nombreux autres auteurs. Cela a aussi été le cas d’Hélène de Theyrac la présidente du salon de la plongée qui m’a fait confiance et m’a soutenu dans mes différents projets. 

Ne négligez donc pas votre réseau. Et participez, vous aussi, au travail collaboratif en en mettant d’autres en relation avec les personnes de votre propre réseau.

5. Le mythe de la chance

Beaucoup de gens pensent qu’un projet ne peut se réaliser que si la chance est à leurs côtés. 

Parfois certains me disent que j’ai eu de la chance que mon blog fonctionne bien. Mais il faut être réaliste. Il ne s’agit pas de chance, mais bien de (très) nombreuses heures de travail mêlées à de l’enthousiasme qui permettent d’atteindre nos objectifs.

La chance ne va pas venir faire le travail à votre place. Elle ne s’invitera pas un matin à la table de votre petit déjeuner en vous disant : « ça y est, je suis là, tu peux rester sans rien faire, je vais bosser à ta place ».

C’est votre travail, votre enthousiasme et l’énergie que vous allez consacrer qui vont vous permettre de réaliser votre propre projet en plongée.

En faisant cela, il se pourrait bien que la chance décide de venir vous rejoindre, car bien entendu, elle ne voudra pas louper le coche 😁

6. La confiance en soi : la faire grandir

La confiance en soi est finalement comme un muscle : plus vous allez agir, plus vous allez avoir confiance en vous. C’est le cas en plongée par exemple (#Commentça je ne choisis pas mon exemple par hasard ?) : plus vous allez plonger, plus vous allez avoir confiance en vos capacités de plongeur/plongeuse.

Pour faire grandir sa confiance en soi, il faut oser se lancer, passer dans l’agir. Le plus difficile dans la mise en place d’un projet est clairement d’oser se lancer.

7. Rêver en grand : joie et optimisme

Lorsque nous construisons notre projet, nous ne sommes pas obligés de rêver « petit ».

Bonne nouvelle, n’est-ce pas ? 

En effet, il n’y a pas de limites à l’imagination, à la création.
Plus vous allez rêver en grand, plus vos projets vont être extraordinaires. Cela en cultivant la joie et l’optimisme.
Imaginez qu’il s’agit simplement d’un muscle que vous allez travailler.

Un exercice simple est de décider de commencer chaque journée en imaginant, dès votre réveil trois choses merveilleuses que vous voulez arriver à réaliser.

Il y a fort à parier que si vous réalisez scrupuleusement cet exercice pendant une durée suffisamment longue (un mois par exemple), votre vie va changer.

Projet de plongée : on passe à l’action

Finalement, pour faire de sa vie son plus grand projet, il suffit peut-être d’aller chercher en soi ce qu’il y a de plus beau et de l’offrir au monde. Car le monde a vraiment besoin de belles énergies positives, créatives et enthousiastes.

Mais que va-t-il se passer si je fais tout cela ? 

Si vous décidez de mettre en place les éléments pour développer votre projet de plongée, vous aurez certainement de nombreuses opportunités :

  • Rencontres
  • Participation à l’évolution du monde de la plongée en apportant vos nouvelles idées. Sans cela, cet univers resterait statique
  • Création de nouvelles opportunités
  • Sensation d’avoir plus de bonheur (que votre projet de plongée soit professionnel ou associatif)
  • Changement de vie

Comment y arriver ? 

Il n’est pas toujours aisé d’oser aller vers ses propres projets d’autant plus quand nous n’avons aucune idée de la manière d’y arriver.

Voici quelques pistes pour vous aider :

  • Découvrir ses forces
  • Arrêter de se comparer et ne pas essayer d’être quelqu’un d’autre. Vous ne serez jamais les prochains Cousteau, Lasselin ou Ballesta, car ces places sont déjà prises. Mais il y a la vôtre à prendre.
  • Passer à l’action
  • S’inspirer des choses qui existent déjà
  • Etre fier. Parce que si vous n’êtes pas fier de ce que vous faites, personne ne le sera à votre place. Croyez en votre projet de plongée et soyez fier de ce que vous êtes et de ce que vous faites. Car ce que vous faites vous correspond et ça c’est formidable.

Est-ce facile de développer son projet de plongée ?

Bien entendu, il ne faut pas penser qu’une fois lancé, tout devient simple. 

Il serait malhonnête de ma part de dire cela alors bien même que je suis passée par des moments compliqués au départ de l’expérience de mon blog. Cela en termes de temps, mais aussi vis-à-vis de réactions agressives des personnes qui me lisaient à mes débuts. Pourtant, ce dont je peux témoigner c’est que petit à petit, lorsque l’on fait les choses avec cœur et intégrité, les « détracteurs » disparaissent au profit de ceux et celles qui désirent vraiment participer à votre projet. 

Alors oui, vous allez devoir investir du temps et de l’énergie pour votre projet de plongée. De l’argent aussi souvent. Vous allez passer par des périodes de doutes, d’angoisses et peut-être même de peur. Vous aurez parfois envie de tout laisser tomber…

Tout le monde ne sera pas fan de ce que vous faites. Et c’est très bien comme cela car il en faut pour tout le monde !

À quoi mon projet de plongée peut-il mener ? 

Mais le côté formidable lorsque l’on suit ses rêves c’est que l’on va, parfois sans même s’en rendre compte, aller vers ce qui nous rend heureux et faire de notre vie notre plus beau projet.

Enfin, il me faut souligner également que le fait de se lancer dans un projet ouvre régulièrement (toujours ?) vers de nouvelles opportunités. Ce fut le cas pour moi.

En effet, en 2019, j’ai décidé d’écrire un roman et j’ai osé le publier. Et le fait d’avoir écrit ce premier roman a été comme pour le muscle de la joie et de l’enthousiasme et m’a encouragée à continuer. De ce fait, en 2020, j’ai décidé de réaliser un livre de plongée à venir prochainement.

En attendant, j’ai donné à mon tout premier roman Il me disait ose (ou quelque chose comme ça), une nouvelle couverture. Vous aimez ?

Le nouveau roman "Il me disait ose (ou quelque chose comme ça)" de Hélène Adam avec sa jolie couverture bleu près de la mer.
Nouveau look | © Different Dive

Pour terminer, je voudrais insister sur la notion de temps. Le temps est peut-être ce que nous avons de plus précieux, car jamais plus il ne reviendra. Aussi je vous encourage à utiliser votre temps pour toutes les choses qui vous tiennent le plus à cœur.

Pour ma part, j’ai choisi de l’utiliser en me lançant à 100% dans le développement de mon blog et l’écriture de livres pour le futur. Ceci me remplissant de bonheur.

Et vous, à quoi allez-vous occuper votre temps demain ? Allez-vous développer votre projet de plongée ?

En espérant que vous puissiez faire de votre vie votre plus beau projet…

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

Les autres thématiques abordées au Salon de la plongée :