La pire plongée de la vie de Ced Ro

« Décris ta plongée préférée de la façon la plus ennuyeuse possible »
C’est par ces mots que j’avais demandé aux internautes du groupe Formation de plongée, astuces et autres petits plaisirs qu’ils/elles me racontent leur meilleure plongée comme de la pire manière qu’il soit possible. Certains se sont prêtés au jeu avec brio. C’est comme ça que nous pouvons découvrir la pire plongée de Ced Ro. 

Cela après avoir découvert la pire plongée de Nicolas dans cet article

D’autres suivront, de quoi nous faire sourire durant quelque temps. Je vous préviens, c’est du grand art.

LIRE AUSSI | Covid-19 : La Riposte Créative Des Plongeurs

La pire plongée de la vie de Ced Ro, morceaux choisis… 

Avertissements concernant la pire plongée de Ced Ro :

  • Ne surtout pas lire ce qui suit au risque d’être dégoûté à vie de la plongée. 
  • Pour les plus téméraires, pas de critique constructive SVP.
  • Certaines scènes de liesse ont étés supprimées afin de ne pas créer un mouvement de panique dans la communauté des plongeurs. 

Contexte

Mer bleue, comme d’habitude, dans un océan aussi insipide que grand, le pacifique, sur les côtes calédoniennes. Pas de quoi fouetter un chat et encore moins un poisson, c’est que de l’eau. Et en plus, ça pue. Le soleil brille trop et me fait mal aux yeux. Il fait chaud, je suis obligé d’être torse nu. Les demoiselles à bord sont en tenue légère avec seulement la combinaison sur les jambes et un petit maillot, c’est chiant… Arrivé sur le spot, équipement fastidieux à coup de : « moi je mets 4 kg, moi 6, moi pas… ». Foutue question de lestage.

Immersion

Bascule arrière avec mon buddy pour s’échapper de la foule de stupides plongeurs qui croient que ça va être marrant, et début de plongée. C’est lassant, encore une cinquantaine de requins, pointe blanche et gris. Sont-ils incapables de se mettre d’accord sur leurs couleurs ? Surtout que de notre point de vue, ils sont bleus…
Ils nous suivent en plus ; ils ne peuvent pas me foutre la paix ceux-là ? 

LIRE AUSSI | Un Mur De Requins Rien Que Pour Nous !

Bref, on continue en désirant ne plus en voir d’autre et on se cale sur un tombant de 25m. On se dit que ça va aller mieux, mais, à mon grand désespoir, 6 raies mantas passent dans le bleu, oui, encore du bleu. Et comme si ça ne suffisait pas, une raie aigle qui se prend pour une manta les suit à la queue leu leu… C’est vraiment stupide une raie ; se prendre pour un aigle, déjà c’est bizarre, mais pour une manta…. Bref, marre des gros poissons alors on remonte sur le plateau souhaitant être enfin pénards. Mais non ! On survole une station de nettoyage et là, 2 mantas qui se prélassent. Elles ne peuvent pas faire leurs ablutions ailleurs ? Aucun respect. Renaud nous avait prévenus: la mer c’est dégueulasse, les poissons baisent dedans…. 

LIRE AUSSI | Raja Ampat : Dans L’ombre Des « Quatres Rois »

Le temps de terminer… encore des poissons !

Après quelques photos histoire de signaler leurs abus aux garde-côtes, on entame la remontée sur le platier. Je manque de m’arracher le genou sur du corail multicolore (on s’en fout, pour moi c’est encore du bleu) en observant des poissons-feuilles qui pensent qu’on ne les voit pas. Encore plus bête que les raies aigles/mantas ceux-là. 

Il y a aussi des poissons-clowns qui ne sont même pas drôles, pathétiques. 

Du coup, nous remontons vers le bateau, blasés de ce manque d’inventivité de la nature. Pendant le palier, une tortue tente bien de revenir nous chercher, mais s’en est trop. Nous préférons remonter prétextant une réserve d’air à 50 bars. Arrivés au port, nous remplissons les carnets alors que les moniteurs ont l’air tout excités par cette plongée, somme toute banale. Du coup, avec quelques-uns d’entre eux, on va boire un verre sur le front de mer histoire de vraiment oublier cette triste aventure. Moralité, nous commençons à 300 bars, nous remontons à 50 bars et nous finissons au bar, sans voir de bar !

LIRE AUSSI | Signes De Plongée : Les Animaux Marins

Conclusion

La pire plongée de la vie de Ced Ro pourrait évidemment donner envie à n’importe quel plongeur et plongeuse de filer s’immerger en Nouvelle-Calédonie. Entre Raies mantas, requins et autres poissons, la nature reste fabuleuse.
Merci Ced Ro pour ce partage !

Quelle est votre plus belle plongée ? Pourriez-vous la raconter à l’inverse ?

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène 

Photo by Swanson Chan on Unsplash

Les livres du blog