Lagon de L’Hermitage

Quand Sylvain Corbel, photographe sous-marin à La Réunion me raconte ces photos au lagon de l’Hermitage

« Ces images ont été prises dans le lagon de l’Hermitage sur la côte ouest de l’Île de la Réunion située au Sud de Saint Gilles les Bains. Sa plage s’étend sur plus de 7km, c’est la plus longue de la Réunion. En son milieu, on retrouve la «Passe de l’Hermitage ». Il s’agit d’un spot de plongée réputé sur l’île.Là, on pourra retrouver des bancs de bécunes et de raies aigles. Mais aussi un grand nombre de tortues vertes et imbriquées.

Les formations coralliennes de ce lagon datent d’environ 8000 ans. Le récif est très proche de la côte et forme un récif frangeant.

Les jours où je ne plonge pas, j’aime y aller en snorkeling. L’avantage par rapport à la plongée en scaphandre, c’est l’absence de limite de temps : j’y reste entre 2 et 4h. Il faut s’éloigner au maximum de la plage, car malheureusement l’activité humaine a détérioré de manière significative le corail au bord et on y retrouve donc beaucoup moins d’espèces.»

Le lagon de l’Hermitage vu par Sylvain Corbel

Murène

Cette murène étoilée (Echidna nebulosa) était sous le corail à gauche, un peu trop à découvert, et cherchait sans doute un autre abri pour mieux se cacher dans le lagon de l’Hermitage.

Une murène sur le sable au lagon de l'Hermitage.

Combat ?

Situation insolite que l’on ne remarque pas que cette image, mais le Canthigaster à selles (Canthigaster valentini) venait de se prendre un violent coup de tête par le Grégoire noir (Stegastes nigricans). Celui-ci protège ses œufs ou sa nourriture. C’est la raison pour laquelle on voit le Canthigaster en position oblique.

Deux poissons photographiés par Sylvain Corbel.

Le danseur

Le Labre-rasoir masqué (Novaculichthys taeniourus) est très très difficile à prendre en photo. Dès lors qu’il se sent menacé, il entreprend une danse infernale pour donner l’illusion d’une algue en dérive. Il ne se pose jamais. Ce jour là, dans le lagon de l’Hermitage, je suis content d’avoir réussi à avoir une image nette après de très nombreux échecs.

Un Labre-Rasoir photographié à La Réunion.

Qui joue à cache-cache ?

Ce poisson-papillon à dos noir juvénile (Chaetodon melannotu), utilise le corail, comme remparts naturels. Il se cache à l’intérieur pour échapper aux prédateurs et sort pour se nourrir. Celui-ci était curieux, mais très farouche, il m’a fallu plusieurs apnées pour réussir à le prendre en photo.

Un joli poisson-papillon près du corail.

En plein vol

Les chromis à tache axillaire noire (Chromis atripectoralis) évoluent en bancs autour des acropores présents dans le lagon de l’Hermitage pour y trouver refuge. Cela, dès qu’une menace se présente. Le banc dans son intégralité, en quelques secondes se retrouve caché au milieu des ramifications coralliennes. A priori, ils étaient en confiance, car ils étaient tous de sortie.

Jeux de lumière dans le lagon de l'Hermitage à La Réunion.

L’âge de glace

Je trouve l’attitude de ce Syngnathe de schultz (Corythoichthys schultzi) très amusante. En effet, ce spécimen était à l’affût d’une proie et son regard m’a fait rire, car il m’a fait penser immédiatement au film d’animation « L’Âge de Glace » et au personnage « Scart » qui passe son temps à courir après un gland. J’ai failli boire la tasse.

Un syngnathe photographié par Sylvain Corbel.

Le combattant

Le grégoire noir (Stegastes nigricans) n’a peur de rien, il défendra coûte que coûte son territoire. Peu importe la taille de l’adversaire, il se mettre face à vous et vous défiera du regard. Ceci, avant de venir vous attaquer en émettant un son guttural. Si vous allez faire une plongée dans le lagon de l’Hermitage, ne soyez pas surpris quand vous prenez des coups dans le masque, les jambes, les bras, l’appareil… C’est juste que vous êtes trop près de son nid ou de sa nourriture. Heureusement, il ne mesure qu’une dizaine de centimètres.

Un Grégoire noir dans les eaux du lagon de l'Hermitage à La Réunion.

Reprendre ses esprits

Ce Canthigaster à selles (Canthigaster valentini) habituellement, très farouche, venait de se prendre de nombreux coups de tête par des Grégoires noirs. Il avait mal choisi son itinéraire à travers le récif. Sonné, il s’est laissé approcher sans difficulté. Je vous rassure, il a très vite retrouvé ses esprits et son chemin.

Un canthigaster photographier par Sylvain Corbel.

Jeux de lumière

Cette image n’a rien d’exceptionnelle mais la situation était relativement atypique. Ce poisson-ballon à taches noires (Arothron nigropunctatus) nageait au-dessus de ce bloc corallien et un faisceau de lumière du soleil venait juste sur lui ce qui rendait cette scène particulière.

Poisson ballon dans les eaux de La Réunion au lagon de l'Hermitage.

Herbier

Le lagon de l’Hermitage possède plusieurs herbiers d’herbes tubulaires (Syringodium isoetifolium). Cela attire les tortues qui viennent s’en nourrir. Mais aussi un grand nombre de petits poissons. Ils vont avoir tendance à en prendre la couleur. Cela pour se confondre avec le paysage. Je n’ai pas réussi à identifier l’espèce présente sur cette image.

Un herbier dans les eaux réunionnaises.

Un photographe ultra passionné

Sylvain Corbel n’a de cesse de photographier les fonds marins de l’île de La Réunion dont le lagon de l’Hermitage. Armé de son appareil photo, mais également de son enthousiasme et de sa motivation, il partage avec les internautes ses plus beaux clichés et ses connaissances sur la vie sous-marine. Ici, il nous partage cette plongée toute en surprises comme on peut les vivre quand nous prenons le temps tout simplement.

Découvrir et suivre les clichés de Sylvain Corbel 👉 SylPics-UW-photography

Vous avez déjà plongée à La Réunion ? Quels sont vos spots préférés ?

Dites-moi cela dans un commentaire ci-dessous.

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

Vous avez une belle histoire de plongée que vous voulez partager avec les autres ? Envoyez-là moi via ce formulaire

Publicité pour les octopus Scubapro gratuits.