Le nombre de plongées pour être moniteur…

Alors que j’échangeais avec des internautes sur le fameux sujet qui revient de manière interminable « PADI ou pas PADI ». L’un d’eux disait que l’on était en droit de s’interroger sur la qualité de certaines formations puisque chez PADI, des moniteurs pouvaient obtenir le diplôme en 10 jours après 80 plongées tandis qu’il fallait 7 mois au CREPS pour former des moniteurs. Peut-on décemment être un bon moniteur en ayant juste un peu plus de 100 plongées ? Le nombre de plongées pour être moniteur est-il important ?

Cette intervention voulait mettre en avance une différence de qualité entre les formations françaises et les autres. En ce qui me concerne, elle a surtout fait remonter chez moi quelques souvenirs dont je vous livre deux des plus marquants.

LIRE AUSSI 👉 PADI Ou FFESSM : Quelle Meilleure Filière Pour Débuter ?

Là-bas, en Guadeloupe…

Il y a plusieurs années, tandis que je venais de terminer un master de 3 ans en pédagogie avec option « formation des adultes » et que j’avais participé à une étude européenne de grande envergure dans le milieu universitaire, je décidais de partir en vacances pour décompresser. 

Je me retrouve en Guadeloupe dans un club de plongée pour explorer la réserve Cousteau. Après m’être inscrite, je patiente devant le centre. J’en profite pour jeter un œil aux brevets d’État épinglés sur la devanture. Parce qu’ils titillent ma curiosité.

Publicité pour la campagne ulule

Un moniteur s’approche :

– Tu admires nos beaux diplômes ? 
Surprise, je ne réponds pas tout de suite, alors il enchaîne :
– Tu vois, ça, c’est la qualité à la française. Nous sommes les seuls au monde à avoir une formation aussi complète. 
– Ah oui ? Je l’interroge. Qu’est-ce qu’elle a de si particulier cette formation ? De différent de mon diplôme belge de monitrice ?
– Eh bien, nous avons des modules de pédagogie, me dit-il très fièrement. Et la pédagogie c’est le plus important !

Je vous assure qu’à peu de choses près c’est l’échange que nous avons eu. J’en perds mes mots. Alors, je repense à toutes ces heures passées sur les bancs de l’université durant trois ans. À tous les réflexions et questionnements. Les travaux de groupes, les séminaires… Je songe aussi à mon job de formatrice en entreprise et aux formations sur mesure que je crée toute l’année pour des professionnels de l’éducation.

Il semblerait que face au brevet d’État, tout cela n’ait aucune valeur. Comme je suis d’un naturel sympathique, j’acquiesce, le remercie et m’en vais admirer la mer… en souriant.

LIRE AUSSI 👉 Équivalence En Plongée : Quand Votre Niveau Ne Vaut Plus Rien

Un jour au Mexique…

Autre lieu, autre histoire.

Je me rappelle ce plongeur qui fait sa cinquantième plongée dans une cénote, tombe en amour du lieu, rentre à Paris et vend son appart. Il prend un billet aller simple pour le Mexique et va sonner chez un responsable de club avec qui il avait découvert les cénotes. Ensuite, il enchaîne toutes les formations dans l’objectif de bosser dans ce secteur. Il ne se tracasse pas du nombre de plongées pour être moniteur.

Alors qu’il est devenu moniteur depuis quelque temps et compte + /- 250 plongées au moment de mon arrivée là-bas, je me retrouve à aller explorer ces lieux incroyables en sa compagnie. 

Sans aucun doute, Aydin est un des moniteurs les plus chouettes avec qui j’ai eu l’occasion de m’immerger. Un des plus passionnants et des plus pros aussi. « Un des », car il y en a eu bien d’autres.

Pourtant il n’avait qu’une cinquantaine de plongées lorsqu’il a entrepris le parcours qui le mènerait vers le monitorat. 

LIRE AUSSI 👉 Travailler Dans Un Centre De Plongée, Un Rêve ?

Le nombre de plongées pour être moniteur : une idée qui a la dent dure 

On entend régulièrement parler dans le monde francophone de cette différence entre le nombre de plongées pour entrer dans une formation de moniteur. Cela étant pointé comme la valeur principale de l’apprentissage d’une attitude pédagogique.

Et les gens pensent parfois à tort qu’avec une poignée d’immersions, on peut s’inscrire à une formation de moniteur de type américaine alors bien même qu’il en faut beaucoup plus pour démarrer un cursus de brevet d’État.

Rien n’est moins vrai puisqu’il vous faudra 100 plongées pour vous inscrire au brevet d’État ou à une formation de moniteur chez PADI. Un peu moins ou un peu plus ailleurs. Mais les variations sont finalement peu importantes.

De plus, il faut préciser que le parcours du moniteur n’a finalement que peu à voir avec celui d’être ou pas « un bon plongeur ». J’avais détaillé mon avis sur cette question dans cet article que je vous invite à (re)lire 👉 Le Mythe Du Moniteur De Plongée

Moniteur avec 100 plongées, et alors ?

Cela ne me choque pas le moins du monde de voir des personnes désireuses de s’engager dans un parcours de formateur/formatrice avec une centaine de plongées à leur actif. 

Bien entendu, il faut de l’aisance en plongée et un minimum d’expérience avant de vouloir apprendre aux autres à pratiquer cette activité. La variété des expériences de plongées est aussi certainement une bonne idée. 

Très clairement, à mes yeux, ce ne sera pas le nombre de plongées pour être moniteur qui fera la différence. Mais bien la capacité d’apprendre à apprendre, le sens pédagogique, l’ouverture d’esprit, la possibilité de se remettre en question… Des valeurs humaines indispensables pour être un bon formateur. 

D’autre part, je pense que la remise à niveau des compétences pourrait être plus systématique. En effet, il n’est pas rare de croiser de « vieux moniteurs » qui n’ont plus pratiqué depuis longtemps. Ils enseignent des choses qu’eux-mêmes ne seraient plus capables de réaliser. Parfois je m’interroge tout de même sur ces moniteurs « lâchés dans la nature » sans plus jamais aucun contrôle. 

La possibilité donc pour les moniteurs des filières dites « à liberté pédagogique » de disposer de suffisamment de matériel pédagogique, de pouvoir suivre des « recyclage » réguliers… est très certainement une force à développer ou à encourager. 

Quant aux balises mises en place dans certains organismes de formation, s’il est vrai qu’elles peuvent museler la créativité, elles ont probablement le mérite d’empêcher les moins bons moniteurs de faire vraiment n’importe quoi. 

Aucun système n’est parfait… mais tous sont différents et assurément complémentaires.

LIRE AUSSI 👉 Organismes De Certification : La Grande Illusion

Le parcours vers le monitorat vous intéresse ? Vous êtes vous-même moniteur/ monitrice ? Le nombre de plongées pour être moniteur, est-ce un point capital à vos yeux ? 

Dites-moi cela dans un commentaire ci-dessous ou sur la page Facebook Different Dive

Et surtout… pensez à être heureux/heureuse 🤗

Hélène

Le livre Plongée sous-marine L'Essentiel Different Dive.