Publicité pour le livre de photo sous-marine.

Gilet Hydros Pro de Scubapro : un gilet pas comme les autres

Lors d’un voyage tout à fait exceptionnel à Bonaire, j’avais été attirée par un gilet particulier. En effet, son look et son matériau différent m’avaient fait de l’œil. Aussi, quand dans le cadre d’un test de matériel de plongée j’ai reçu le gilet Hydros pro de Scubapro, je n’ai pu résister à la tentation de le tester, rapidement. 

Le test en image

Premières impressions

En ouvrant le colis, je découvre le gilet Hydros Pro de Scubapro comme je l’avais vu quelques mois auparavant lors de mon incursion sur cette île au large du Vénézuela. Clairement, il se dégage une impression de robustesse et de modernité de ce gilet de plongée.

En surface

Bien entendu, je n’attends pas de me mettre à l’eau pour poser ce gilet sur mes épaules. 

Avec sa flottabilité dorsale et les attaches de bretelles largement articulées, l’Hydros Pro de Scubapro offre des facilités pour l’enfiler. Même si le Monprène «colle» à mes vêtements. Et ce point m’intéresse tout particulièrement, car s’il adhère si fort, j’imagine qu’il restera bien en place aussi sur ma combinaison de plongée.

Hélène Adam en plongée en Egypte.

Un matériau étonnant

La prise en main du gilet Hydros Pro de Scubapro étonne. En effet, le Monprène est l’élément de base qui constitue ce gilet. Habituellement, les gilets de plongée sont fabriqués en cordura (tissu résistant) rendu étanche pour ce qui concerne la vessie. Ici, le matériau particulier confère un toucher tout à fait différent. Un matériau qui agrippe. La main bien entendu quand on le touche, mais surtout la combinaison de plongée. Et ça, je dois dire que ça pique ma curiosité.

Scubapro annonce un matériau extrêmement résistant aux UV, produits chimiques et abrasion. Moi j’y vois surtout une facilité de séchage et une intrigue concernant sa tenue sur mon dos dans l’eau. Et c’est aussi cela que je veux vérifier dans le cadre de ce test de matériel de plongée.

Une question de look

Le design épuré et les protections de poches colorées du gilet Hydros Pro de Scubapro me plaisent d’emblée.

Comme j’apprécie les équipements qui ne se déclinent pas seulement en noir, j’avais été séduite par les possibilités de customiser ce gilet. Quelle que soit votre couleur favorite, vous pouvez avoir le gilet accordé à vos propres goûts. Pour le test, je resterai sur le blanc, proposé par défaut dans la version « femme ». Ça tombe bien, je le trouve plutôt classe !

Publicité pour le livre Plongée Sous-Marine - L'Essentiel.

Durant le test je croiserai une plongeuse ayant opté pour une autre couleur.

Une plongeuse avec le gilet Hydros Pro de Scubapro en version rose.

Attaches et autres poches

Parce que c’est un gilet résolument minimaliste, question rangement, il n’y a aucune poche sur le gilet Hydors Pro de Scubapro. Ceux et celles qui en souhaitent peuvent les ajouter en supplément. Cela plaît ou pas. Pour ma part, je n’utilise que peu ou pas les poches des gilets de plongée auxquelles je préfère les poches de ma combinaison étanche ou les attaches… question de goût.

Pour ce test de matériel de plongée, mon gilet est fourni avec une poche additionnelle que je fixe aisément du côté gauche. Je peux y glisser, un miroir ou les déchets que je remonterai inévitablement du fond de l’eau lorsque j’irai m’immerger en mer.

Au niveau des attaches, 6 boucles métalliques et plusieurs autres points d’accroche sont présents. 

Fixation de la bouteille

Pour sa conception, l’équipementier a choisi un système de fixation à réglage rapide. Si ce n’est pas toujours simple pour ceux et celles qui changent régulièrement de bouteille, c’est en revanche d’une simplicité enfantine lorsque l’on en utilise une de la même dimension à chaque immersion. En effet, une fois réglée à la bonne longueur, une simple pression suffit à fixer correctement le gilet sur la bouteille. 

Hélène Adam avec son gilet Hydros Pro de Scubapro.

Le lestage

Le système de lestage proposé sur le gilet Hydros Pro de Scubapro consiste à glisser les poches à lest simplement dans leur protection. L’attache se trouvant en dehors est facile d’utilisation, très facile même. Je dois reconnaître que ces poches à lest sont de loin les plus simples que j’ai eu l’occasion de manipuler. Positionnées en un geste, elles restent bien en place et sont tout aussi commodes à retirer. Un vrai bonheur et un grand point positif.

En pratique vous trouverez deux possibilités d’inclure du lestage sur le gilet Hydros Pro de Scubapro :

  • 2 poches à lest largables (2 x 4 kg) qui se clipsent avec énormément d’aisance.
  • 2 poches à lest supplémentaires (2 x 2 kg) fixées dans le dos de chaque côté de la bouteille.

Un maximum de 12 kg embarqué dans le gilet.

Les poches à lest du gilet Hydros Pro de Scubapro.

Test du gilet Hydros Pro de Scubapro : trois milieux, trois expériences

Belgique : eau froide et combinaison étanche

Mes premières immersions avec mon gilet Hydros Pro de Scubapro se font comme d’habitude dans les eaux froides, mais tellement chouettes de Belgique

Nous sommes dans la « belle saison » (même s’il est difficile de la trouver en 2021, entre deux incessantes pluies). Néanmoins, comme durant le reste de l’année, je plonge avec mon étanche. Je me demande si le gilet « collera » à ma combinaison puisque j’y injecte de l’air à l’intérieur et que cela pourrait, dans mon esprit, en modifier la tenue.

Pourtant, sous l’eau, le gilet me confère toute la satisfaction à laquelle je pouvais m’attendre. Il tient bien en place et, surprise, il incite à être naturellement dans la bonne position, à donner le bon trim, même si l’on force pour obtenir l’effet inverse.

Je me sens bien, confortablement installée dans cette plongée. Pour ce test de matériel de plongée, je me retourne un peu dans tous les sens sans aucune impression de gilet qui bouge sur mon dos. Tout reste bien en place. C’est un sentiment vraiment très agréable ce gilet moulé à mon corps.

Lorsque je ressors et que je range le tout dans mon véhicule, force est de constater que le Monprène ne garde pas l’eau et est déjà sec. Du coup, de retour à la maison, il y a beaucoup moins d’eau au fond de mon bac de matériel. 

Hélène Adam teste la plongée en scooter sous-marin.

Égypte : eau chaude en tenue ultra légère

Août 2021, j’embarque pour une croisière en mer Rouge dans l’idée d’aller m’immerger dans ces lieux reculés d’Egypte qui me donnent envie. Je glisse dans mes bagages mon gilet Hydros Pro de Scubapro pour cette croisière magnifique. 

Vu la température de l’eau (30°C, oui je sais, c’est gai), je plonge avec une combinaison toute fine les premiers jours. Ici aussi, le gilet fait ses preuves. Il fait corps avec moi et me donne une position ultra confortable sous l’eau. 

Cependant, comme l’eau est vraiment très chaude, je finis par plonger en short et lycra. Alors, je ressens de l’inconfort, car le le haut de la vessie du gilet gratte la peau de mon cou, ce qui est nettement moins sympa.

Espagne : eau tempérée avec semi-étanche

Après de nombreuses années sans y retourner, je renoue avec les plongées catalanes en septembre. La température de l’eau variant entre 23 degrés en surface et 16 degrés dans le fond, je choisis la combinaison semi-étanche. 

C’est peut-être bien avec cette configuration que le gilet Hydros Pro de Scubapro exprime le mieux son incroyable tenue sur mon dos en se faisant littéralement oublier. Et cela, peu importe ma position sous l’eau. Mention spéciale à mes binômes qui m’ont vue prendre des poses rocambolesques pour arriver à faire des clichés sans rien abîmer.

A l’issue de cette troisième condition de test de matériel de plongée, j’ai vraiment apprécié l’utilisation de ce gilet Hydros Pro de Scubapro dans cet environnement.

Hélène Adam en plongée en Espagne.

Autres particularités et détails

Par son côté novateur, le gilet Hydros Pro de Scubapro est lauréat du Red Dot Award 2016 dans la catégorie « conception de produit ».

Il existe une multitude d’accessoires pour customiser le gilet. 

Sa flottabilité est quasi nulle. Le lestage pourra donc être diminué pour les accros aux moindres kilos. Mais pour ceux et celles qui préfèrent plonger sans poches de lestage (il paraît qu’il y en a, même si cela sort de mon entendement), il est possible de minimaliser encore le gilet en choisissant les sangles Trav-Tek dénuées de tout et donc sans poches à lest.

Le gilet est vendu avec un sac de voyage très sympa pouvant théoriquement contenir l’ensemble du matériel… Cela, pour autant que vous plongiez en eau chaude avec un équipement minimum. Pas avec une combinaison étanche évidemment.

Le gilet Hydros Pro de Scubapro avec son sac de rangement.

Le gilet Hydros Pro de Scubapro en bref 

Prix conseillé : à partir de 749€ (hors options) selon le modèle
Coloris disponibles: 7 coloris des protections des pochettes à plombs largables pour customiser le gilet
Poids : de 3,9 à 4,1 kg selon la taille
Flottabilité : dorsale avec une portance de 15,9 à 18,1 kg selon la taille
Capacité de lestage : 2 poches largables de 4 kg chacune 
Lest supplémentaires : 2 poches additionnelles fixes de 2 kg chacune 
Utilisation : toutes conditions de plongée loisir ou sportive. Peut-être moins adapté aux débutants en raison de sa flottabilité dorsale et aux plongeurs appréciant de tous mettre dans les poches.

J’adore

  • Sa tenue sous l’eau, bien collé à ma combi
  • Le trim incroyable qu’il donne (très sympa pour les photographes qui se laisse parfois aller à de drôles de positions)
  • La facilité de mise en place et de retrait des poches largables
  • La fixation du flexible sur le tuyau de l’inflateur

J’aime

  • Le sentiment de liberté avec l’ouverture large sur l’avant
  • Son look minimaliste
  • Le séchage rapide de l’Hydros Pro
  • La possibilité de customiser son gilet selon ses goûts et ses besoins
  • Les attaches des bretelles qui s’adaptent et se détachent avec aisance
  • La boucle qui tient le flexible collé au tuyau d’inflateur
  • Les deux couleurs sur l’inflateur.
  • Le capuchon pour l’inflateur

J’aime moins

  • Manque de poche : pour ceux et celles qui sont habitués à mettre tout à l’intérieur et non pas via des points d’attache, il va moins plaire.
  • Le prix : ici on se trouve dans une gamme de prix haute surtout si on souhaite customiser le produit et lui ajouter des suppléments. 
Un gilet de plongée suspendu à un cordage.

En résumé : mon avis sur le gilet Hydros Pro de Scubapro

Pour être tout à fait honnête, j’ai tout d’abord eu un avis mitigé sur ce gilet. Au tout début de ce test de matériel de plongée, je pensais du gilet Hydros Pro qu’il était parfait une fois dans l’eau, mais moins bien en dehors. (Ce qui finalement n’est pas très grave pour un gilet de plongée me direz-vous). Après une cinquantaine de plongées dans différentes conditions, il ne présente aucune trace d’usure. Mais surtout, j’ai changé d’avis à son sujet.

Très clairement c’est un beau produit de qualité offrant un design moderne et une tenue dans l’eau impressionnante. Le gilet Hydros Pro de Scubapro peut convenir à tous les plongeurs et plongeuses loisir. Vu son prix, il plaira aux passionnés voulant se faire plaisir avec un produit haut de gamme.

Plus d’infos sur le gilet 👉 rdv sur cette page

Perso, c’est aujourd’hui mon gilet de plongée « de tous les jours » pour les plongées dans mon environnement habituel.

Vous connaissez ce gilet ? Quel est votre gilet de plongée favori ?

N’hésitez pas à partager vos expériences et préférences dans un commentaire directement ci-dessous sur le blog. Je me ferai un plaisir d’échanger avec vous.

Et surtout… rappelez-vous d’être heureux /heureuse 🤗

Hélène

[Vous avez aimé ce test-vérité ? Plus d’articles tests ici]

Note : Je n’ai pas de partenariat particulier avec la société Scubapro, mais elle m’a fourni gracieusement le gilet Hydros Pro pour ce test matériel en prenant le risque d’une critique sincère et constructive. Je teste en toute honnêteté et impartialité le matériel qui m’est proposé. N’hésitez pas à me faire parvenir les produits que vous souhaiteriez que je teste.