Les sites reculés de mer Rouge

Les habitués des plongées en Égypte connaissent les sites du bord, la baie d’Abu Dabbab où ils peuvent observer les tortues géantes… Parfois, ils prennent le bateau à la journée pour explorer le spot impressionnant d’Elphinstone. Pour ceux et celles qui ont la croisière en préférence, les épaves du nord où les circuits BDE n’ont plus de secret. Moins fréquentés, les sites reculés du sud de la mer Rouge méritent pourtant toute notre attention. 

En août j’ai été invitée à découvrir l’Exocet.
L’Exocet de Diving Attitude, c’est ce bateau qui porte si fièrement son slogan « Plongez comme vous aimez ». De la plongée ultraloisir à la plongée technique, tout le monde y a amplement trouvé son compte avec plaisir et en toute sécurité. Une structure telle que j’aime. 

Outre l’énorme plaisir de rencontrer une équipe chaleureuse et professionnelle, j’ai eu la chance de pouvoir m’immerger sur des sites de la mer Rouge parfois presque oubliés.

Parce qu’ils sont trop loin, trop compliqués d’accès ou tout simplement trop peu « touristiques », ces sites méritent pourtant largement le détour.

Focus sur trois sites à (re) découvrir

Publicité pour la campagne ulule

Zabargad et Rocky

Je vous en avais parlé dans cet article. Zabargad et sa voisine Rocky font partie de mes sites de plongée « chouchous » en mer Rouge. Ce sentiment ultime d’être isolée au bout du monde. Ce lagon d’un bleu scintillant et les oiseaux qui virevoltent au-dessus de nos têtes. Que du bonheur !

Un zancle prend la pose devant un plongeur sur un des sites reculés de mer rouge.
Le lagon de l'île de Zabargad.

Le site de Farsha Wadi Gemal si beau au petit matin

Un matin, on nous briefe sur le site de Farsha Wadi Gemal qui fait partie des sites reculés de mer rouge. Celui-ci est rarement plongé, car, paraît-il, il faut de très belles conditions pour plonger. La chance est avec nous. Pas un bateau à l’horizon et une mer calme. Le spot est un peu profond et n’affleure pas à la surface. Avec mon binôme nous sommes exceptionnellement les premiers sous l’eau ( alors que nous, notre truc, c’est plutôt l’éloge de la lenteur).

Nous nous immergeons et descendons le long d’un bout. Tout au bout, il peut y avoir du gros a-t-on entendu au briefing. Nous contournons une patate de corail splendide et commençons à évoluer sur un long plateau. Le courant est présent, alors nous palmons légèrement sur le bord pour nous en protéger. Nous atteignons la pointe et nous trouvons tout à coup face à un banc de barracudas venus du large. Tout autour de nous, une vie à foison, des poissons zancles à ne plus savoir où regarder. Des couleurs. Et la solitude au milieu de tout ça.

Il se dégage de ce site de Farsha Wadi Gemal une ambiance presque magique. Probablement un de mes spots préférés en mer Rouge.

Le site de Farsha Wadi Gemal fait partie des sites reculés de mer rouge où il est rare de plonger.
Le site de Farsha Wadi Gemal avec ses couleurs éclatantes et ses plongeuses.

Nous sommes à une profondeur de 25-30 mètres. Il nous faut tout doucement penser à faire demi-tour. Sur le plateau nous voyons au loin les autres plongeurs et puis ce banc de barracudas toujours tellement impressionnants. 

Premiers dans l’eau, nous sommes les premiers également à entamer la remontée. Alors que nous arrivons sur le haut, je me retourne et aperçois « la grappe » de plongeurs et plongeuses avec qui nous passons cette semaine formidable.

Plonger sur des sites reculés de mer rouge mais en palanquée.

Le site des amphores

Savez-vous qu’il existe des sites peu connus, peu plongés et parfois même peu référencés ?

Au cours de de la croisière, entre une immersion et le snorkeling avec les dauphins, Stéphane, instructeur de l’équipe de Diving Attitude, spécialiste de la Tech et passionné d’épaves, me propose de venir avec lui sur un site « hors programme ».
Je suis toujours partante pour ce genre de plan quand les conditions de sécurité sont présentes. Alors forcément, je dis OUI.

Il me prévient : « ce n’est pas extraordinaire, mais c’est sympa ». 
Mais moi je vois surtout le merveilleux dans ses yeux qui pétillent et ça, ça vaut tout l’or du monde.

Ici, pas de bout, de balise ou autre. Juste la connaissance du lieu qui permet à Stéphane de se repérer. Nous ne nous faisons pas prier pour nous mettre à l’eau et tombons sur un coin rempli d’amphores. J’ignore si c’est l’exceptionnel de ce moment « hors du temps » juste à trois, la passion dans les yeux de Stéphane ou la découverte des amphores qui me plaît le plus. Mais ce dont je suis certaine, c’est que ce fut pour moi une plongée inoubliable.

Sur des sites reculés de mer rouge, il est possible de voir des amphores comme celles-là.
Stéphane, instructeur sur l'Exocet au dessus d'amphores en mer rouge.

D’autres découvertes …

Il existe en mer Rouge (et ailleurs) une multitude de choses à explorer et à découvrir loin ou plus près des spots habituellement plongés. Et si on se laissait aller à les explorer ?

Les sites reculés de mer Rouge, ça vous tente ? Au contraire vous préférez les valeurs sûres ?

Dites-moi cela dans un commentaire ci-dessous ou sur la page Facebook Different Dive

Et surtout… pensez à être heureux/heureuse 🤗

Hélène

Le livre Plongée sous-marine L'Essentiel Different Dive.