Plonger à Elphinstone : immersion privée dans un site grandiose

Qui n’a jamais rêvé de réaliser une plongée privée sur un spot habituellement très (trop) prisé ? Amoureuse inconditionnelle des sites isolés, sauvages et peu fréquentés, quand vous me parlez de plonger à Elphinstone en Mer Rouge, et alors bien même que j’adore ce spot de plongée, je suis souvent dubitative.

En effet, si j’adore le site (je vous en avais parlé quand j’ai testé la croisière de plongée => ici), il est régulièrement pris d’assaut par des hordes de plongeurs et plongeuses à la recherche de requins me donnant l’impression d’être dans une galerie marchande un jour de soldes… ce qui me plaît nettement moins.

Pourtant, ce spot de plongée exceptionnel de Mer Rouge peut se décliner sous le mode « plongée privée » et offrir des spectacles sous-marins d’exception, incroyable, n’est-ce pas ?

Ce fut le cas pour moi ce jour-là.

Existe-t-il un hiver en Égypte ?

La réponse est OUI

Bien que la température de la mer et de l’air soit toujours plus agréable toute l’année en Égypte que dans ma petite Belgique, ça caille ce matin de février quand je m’installe sur la plage de la fascinante baie D’Abu Dabbab pour voir le soleil se lever (et parce que je vais pouvoir plonger à Elphinstone aujourd’hui, hors saison)

Comme c’est l’hiver ici, il n’y aura pas de bateaux de croisière, ce qui va inévitablement changer de la pleine saison où Elphinstone ressemble plus à un énorme jacuzzi qu’à un site naturel préservé 🤔 (ceux-et celles qui ont déjà fait le site en été savent bien de quoi je parle)

Cependant, je suis tellement pressée de rejoindre ce site pour plonger à Elphinstone  que j’arrive une demi-heure trop tôt au club de plongée. Décidement encore bien vide à cette heure là. Eh oui ! Tout de même, Elphinstone c’est sauvage même à travers toutes les bulles,  plein de vie…Et il y a régulièrement des longimanus et autres requins qui traînent là-bas.

Plonger à Elphinstone : le départ

Une fois équipés, nous rejoignons le site d’Elphinstone moins de 20 minutes plus tard en zodiac. Sur le bateau, nous sommes 6 plongeurs et plongeuses, un guide et le capitaine.

Le ciel est couvert et la mer un peu houleuse. Notre capitaine égyptien nous fait comprendre qu’il n’aime pas ça lui le froid en remontant le col de son imperméable. Parce que moi, il croit que j’aime ça ? 😱

Ces conditions exceptionnelles de climat (d’habitude l’Égypte c’est plutôt soleil et grand ciel bleu) sont assorties d’une autre particularité : nous sommes seuls sur le spot, aucune autre embarcation à l’horizon. Du jamais vu en ce qui me concerne.

Dès lors, ce spot de plongée bien trop prisé va nous offrir une plongée sur un mode «privé»

Bien au chaud dans ma combinaison semi-étanche, je souris … Elphinstone nous voilà !

Avec Ali, notre guide, nous avons convenu de faire la première plongée sur le tombant Est. Pour cela, nous nous immergerons à la moitié du parcours de sorte. De terminer sur le plateau Sud qui voit régulièrement passer des longimanus.

La visibilité est parfaite l’eau pas trop froide (22°C) et le festival de couleur et de vie au rendez-vous.

Pour mes yeux de plongeuse, la Mer Rouge reste certainement une des plus belles destinations du monde à explorer pour la plongée.

Tortues, bancs de thons, anémone, poissons-clowns, anges ou perroquets… un océan de vie se déploie devant nous.

Alors que nous longeons le tombant, nous sommes suivis par de nombreux poissons-trompettes décidément bien curieux qui viennent de très près admirer notre palanquée.
Ils se jouent de nous, passent et repassent devant nos objectifs, tournent autour de nos blocs, disparaissent et réapparaissent en un instant et nous accompagnent jusqu’au plateau Sud, pour notre plus grand plaisir.

Un plongeur regarde passer un poisson-trompette
Observation mutuelle | © Different Dive

Malheureusement pour les amateurs de requins, le plateau Sud est calme et désert. Aucun longimanus à l’horizon. Pendant que les autres plongeurs de la palanquée restent aux aguets d’une éventuelle apparition de ces grands prédateurs, je m’éloigne un peu pour aller à la recherche d’une magnifique anémone aperçue là quelques mois plus tôt… dans l’espoir de réaliser quelques belles photos.

Plonger à Elphinstone et assister à un moment magique

Tout à coup, mon regard est happé vers le vide immense et sombre des profondeurs d’où deux ombres se détachent lentement.

J’ai l’impression de distinguer un requin marteau. J’alerte mon binôme avec mon Buddy Watcher et m’avance quelque peu dans la grande bleue.

Et là, surprise ! Deux magnifiques et gigantesques dauphins apparaissent sous mes yeux ébahis.

L’un des deux disparait quasi instantanément alors que l’autre se rapproche et je peux alors distinguer dans sa bouche une moitié de poisson (probablement un baliste).

Le dauphin s’amuse à lancer et rattraper son demi-poisson comme un chat jouant avec sa souris… c’est excellent et inédit pour moi.

Manifestement, l’animal prend un malin plaisir à jouer avec sa proie. Quel spectacle !

À plusieurs reprises, il passe près de nous et je peux voir sa belle peau lisse.

Le dauphin restera de longues minutes autour de nous allant de la surface aux profondeurs sombres, revenant sans cesse nous permettre de l’admirer. Au loin, on entend l’autre dauphin sans plus réussir à l’apercevoir.

Là où il y a des dauphins, il n’y a pas de requins… nous ne verrons pas de longimanus mais sur ce coup, nous avons peut-être bien gagné au change, n’est-ce pas ?

Fin de plongée

Nous remontons tous les 7, un grand sourire aux lèvres, sur le bateau autour duquel nos deux mammifères marins viendront nous saluer une dernière fois l’espace de quelques secondes.

C’est ça aussi la plongée : une brève incursion dans un monde exceptionnel, plein de surprises et de rencontres éphémères.

La plongée sous-marine nous offre régulièrement des moments particuliers et des expériences uniques vécus en symbiose avec notre environnement.

Pour aller plus loin :

Ce fut le cas pour moi en allant plonger à Elphinstone. Et vous quel a été votre moment le plus inédit lors de vos plongées ?

Sentez-vous libre de me le raconter dans un commentaire ci-dessous, je suis curieuse de le découvrir

Surtout… n’oubliez pas d’être heureux / heureuses 🤗

Hélène

PS : si vous voulez que nous restions connectés et désirez être avertis des prochains articles publiés, inscrivez-vous sur la page Facebook, à la Newsletter ou cochez la case réservée à cet effet en postant un message ci-dessous… d’autres articles vont suivre très prochainement 🙂