Reportage choc: le film Seaspiracy

Des millions de mammifères marins, de tortues  et de requins meurent par accident chaque année… reportage témoignage choc, le film Seaspiracy bouscule au travers de nombreuses informations données et ne laisse certainement pas indifférent.

S’il est vrai que le storytelling et le côté émotionnel sont bien présents dans ce film-reportage, cette production a comme objectif de présenter sans tabou et avec talent des problématiques dénoncées depuis des années par la communauté scientifique. Et le film fait mouche.

Un témoignage qui touche

Lobby de la pêche industrielle utilisant des procédés détruisant les fonds marins et pourtant largement subventionnée. Pêche aux ailerons de requins qui décime les populations de grands prédateurs. Organisations quasi mafieuses. Dauphins capturés pour les parcs aquatiques. Prises « accidentelles » à tomber des nues. Labels “pêche durable” inutiles ou mensongers. Associations qui luttent contre « des moulins à vent » et ne se focalisent pas sur les vrais problèmes … les claques que l’on prend en visionnant le film Seaspiracy sont nombreuses et les prises de conscience difficilement évitables.

LIRE AUSSI 👉 Plonger Et Manger Du Poisson : 5 Pistes Pour Plus De Cohérence

Prises de conscience dues au film Seaspiracy

Même si on nous rappelle depuis longtemps l’urgence de défendre les océans et de préserver les écosystèmes marins, regarder cette réalité en face a quelque chose de puissant. 

Pour ma part c’est de me rendre compte que pratiquement aucune organisation de défense des océans ne conseille à ses adhérents d’arrêter de manger qui m’a le plus surprise.

Car cette conclusion, sans appel, interpelle. 
Quelle autre solution avons-nous à apporter devant cette déferlante pêche intensive que de stopper purement et simplement de consommer les produits de la mer ?

L’auteur du film Seaspiracy, l’Anglais Ali Tarbizi, a certainement été courageux sur bien des aspects. En effet, dénoncer toutes ces incohérences quand on connaît les montants engagés dans ces pratiques commerciales ou de protection des océans n’est certes pas sans conséquence.

Mon choix

Pour ma part j’ai toujours apprécié les mets à base de poisson. Pourtant devant depuis fin 2019 j’ai fait le choix de supprimer de mon alimentation tout ce qui vient de la mer. Loin de m’identifier à l’un ou l’autre mouvement végétarien ou végan. Mais plutôt un ras le bol de participer à cette manière de vivre qui engendre de la souffrance, l’appauvrissement de la planète et l’ingestion d’aliments contaminés (micro plastiques et métaux lourds pour les poissons).

LIRE AUSSI 👉 Bluffant : Le Film Qui Remet En Question Notre Approche Du Monde Sous-Marin

Que pouvons-nous faire ?

Concrètement, la solution d’arrêter de manger du poisson préconisée par le film Seaspiracy ne conviendra pas à tout le monde. Cependant, nous pouvons choisir de nous investir dans des actions fortes et concrètes pour mettre notre pierre à l’édifice. Préférer soutenir des organismes de protection qui mènent des combats concrets et forts. Participer à des actions qui visent des changements réels comme cette initiative qui peut changer la donne pour les requins… Ou toutes autres idées créatives qui peut aider considérablement à préserver les océans.

Chacun et chacune doit agir en fonction de son échelle de valeurs et de ses croyances. Cependant, il n’y a très certainement pas de jugements à avoir sur le choix des autres. Cela, même si l’urgence est là et frappe à notre porte.
Grimpé en tête de classement de la plateforme Netflix, le film Seaspiracy fait débat et emporte autant d’adhésions que de rejets. Preuve s’il en est que le sujet de la pêche intensive ne laisse pas indifférent. 

Vous n’avez pas vu le film Seaspiracy ? Je ne peux que vous conseiller de le visionner.

Dites-moi en commentaire directement ci-dessous ce que vous pensez de ce film et de la pêche intensive. 

Mais surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

Photo proposant une inscription à la Newsletter