My octopus Teacher 

Impossible d’être passé à côté My octopus teacher (« la sagesse de la pieuvre » en version française) en 2020. Ce film à la contrée entre le reportage animalier et la romance a ému une grande partie des passionnés de plongée.

Le teaser a circulé en masse sur le web un peu partout. Je l’avais mis quelque part dans ma liste des vidéos à visionner sans prendre le temps de le faire.
En ce début d’année pourtant, mon amie Fabienne m’envoie un message : « regarde ce film. Jacques et moi avons adoré ».

Ni une ni deux, je décide que c’est le bon moment et réserve ma soirée pour le découvrir sur la plateforme NETFLIX. En voici la présentation.

L’histoire se déroule en Afrique du Sud. Craig Foster se retrouve dans une période de remise en question professionnelle et se sent bloqué.
Parce qu’il a toujours aimé la mer et l’océan, Craig se tourne vers le bleu et commence à plonger en apnée tous les jours. 

Découverte d’un écosystème

L’envie d’en savoir plus sur l’environnement dans lequel il évolue naît rapidement chez Craig.
Ce qui surprend c’est son désir d’effectuer tous les jours la même immersion. 

Et puis vient la compréhension toujours plus fine du lieu. Les recherches réalisées par ce réalisateur en recherche de sens et l’opportunité qu’il laisse à sa sensibilité d’approcher la vie marine le mène vers des découvertes émouvantes.
C’est le cas lorsqu’il s’interroge sur une drôle de créature et fait la rencontre de My octopus teacher. 
Durant une année, ce vidéaste va suivre l’octopus. Il noue avec l’animal marin un lien surprenant. 

LIRE AUSSI ➡️ Observer L’incroyable Déplacement Des Pieuvres

Les décors sont incroyables. Les forêts sous-marines de kelp me fascinent et un instant je suis en immersion en Afrique du Sud. Puis survient les requins pyjamas qui donnent des frissons. Toute cette vie qui bouillonne, qui continue imperturbable au monde du dessus.

My octopus teacher pour se remettre en question ?

J’ai aimé le film, vraiment beaucoup. Cet arrêt sur la sagesse de la pieuvre était touchant. 

Mais plus que cela, il m’a permis de réfléchir sur le fait que les passionnés de plongée l’avaient adoré eux aussi. Ces mêmes personnes qui parfois s’offusquent de voir un plongeur ou une plongeuse toucher (souvent par méconnaissance) des animaux marins.

Pourtant, force est de constater que cette histoire fait la part belle au rapport avec les habitants de l’océan.

Toucher ou ne pas toucher ? 

On peut se poser la question. 
Inutile de préciser que dans le film Craig touche de nombreux animaux marins. 
Il les laisse venir au contact, les caresse… 

Et pourtant impossible pour moi de lui en vouloir (qui suis-je pour cela ?) 
Que du contraire son attitude me fait m’interroger.

Car Craig ne touche pas n’importe comment ou de manière irrespectueuse, non. Il accepte également de ne pas intervenir alors bien même que certaines situations le blessent et l’affectent. Il se laisse porter par “la sagesse de la pieuvre” qu’il perçoit et qui l’entraine dans un parcours quasi initiatique.

Faire partie d’un tout

Ce qui m’émeut particulièrement dans My octopus teacher est probablement la métamorphose qui s’opère tout au long du récit et qui transforme quelqu’un qui pénètre cet univers singulier en un ardent défenseur des océans. 
Son cheminement permet à Craig de passer du statut d’invité dans le monde sous-marin à celui de créature faisant partie de cet écosystème. C’est comme cela qu’il le ressent.

Bien entendu, cela me ramène à des discussions avec François Sarano ou Steven Surina sur notre façon “d’être dans le monde marin”

C’est une histoire d’amour bluffante entre un humain et la nature qui l’entoure. Une leçon de vie et d’éducation aussi qui ne peut pas nous laisser indifférents. 

My octopus teacher, vous l’avez regardé ? Quel est votre rapport avec la vie marine ? 

Dites-moi cela en commentaire ci-dessous pour éviter que votre avis ne disparaisse dans le fil d’actualité des réseaux sociaux.

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux / heureuse 🤗

Hélène

La vie marine vous passionne ? Ces articles vont vous plaire.