Toucher les animaux marins, un acte impardonnable ?

Les discussions portant sur le fait de toucher les animaux marins sont souvent houleuses.

Il y a quelques temps sur le web, un internaute a posté une mini vidéo d’un hippocampe trouvé dans un port alors qu’il réparait son bateau. Il avait sorti l’animal une poignée de secondes de l’eau pour le filmer et témoigner de sa présence à cet endroit. Cela avant, assurait-il, de l’avoir remis dans son milieu naturel et de l’observer disparaitre dans la mer… même s’il savait qu’il n’est pas conseillé de toucher les animaux marins.

Il n’en a pas fallu plus pour que l’internaute se fasse incendier pour cet acte jugé immoral, honteux, … les commentaires des autres utilisateurs du site allant jusqu’aux insultes !

S’il semble évident pour les plongeurs et plongeuses que nous sommes qu’il ne faut pas toucher les animaux marins, il me semble tout aussi évident que ces réactions étaient disproportionnées, voir totalement déplacées.

Voyons ensemble pourquoi il ne faut pas toucher les animaux marins

Au préalable, il est important de comprendre pourquoi il ne faut pas toucher les animaux marins. En effet, il existe des raisons évidentes et pleines de bon sens :

Propagation des maladies :

Les poissons secrètent naturellement un mucus qui leur sert de barrière avec le monde extérieur. Lorsque nous touchons un poisson, nous risquons d’abimer cette protection naturelle. De refait, nous pouvons le rendre plus sensible aux agressions extérieures. De plus, nous véhiculons, outre nos bactéries propres aux êtres humains, des substances qui ne sont pas adéquates pour les animaux marins. C’est le cas notamment au travers de nos crèmes solaires.

Fragilité de certaines créatures marines :

Même s’il est tentant de toucher des étoiles de mer, des gorgones ou autres coraux, mieux vaut les observer uniquement avec les yeux. D’autre part, il est complètement proscrit de bouger des roches pour mieux voir une langouste, un homard, un poulpe qui s’y cacherait. Ce faisant, nous créons un déséquilibre dans l’écosystème en écrasant, abimant, détruisant un habitat accueillant parfois plusieurs dizaines d’espèces de faune et de flore.

Danger :

Les animaux marins peuvent être dangereux pour les êtres humains, il suffit de lire ceci pour s’en convaincre. S’il nous semble évident de ne pas toucher une méduse ou une murène nous montrant ses jolies dents, d’autres espèces peuvent être très toxiques pour les plongeurs et plongeuses et provoquer des dégâts, brulures, choc, … Toucher par mégarde un corail de feu illustrera parfaitement ce point en vous laissant une belle marque sur la peau. Méfions-nous des anémones, cônes, poissons chirurgiens et autres qui peuvent nous faire regretter de les avoir approcher de si près.

D’autres raisons vont dans le sens du respect de la nature. Elles défendent l’idée qu’il ne faut sous aucun prétexte déranger l’équilibre de la vie marine par l’intervention humaine.

Alors, les internautes n’étaient-ils pas en droit de fustiger celui qui avait osé sortir l’hippocampe pour quelques secondes de l’eau ? Après tout, il avait agi en totale contradiction avec les raisons simples et évidentes expliquant pourquoi il ne faut pas toucher les animaux marins.

A mon sens, l’internaute ne méritait pas un tel pugilat.

D’une part, parce que cette personne ignorait peut-être purement et simplement les raisons pour lesquelles il ne faut pas toucher les animaux marins. Chacun de nous à le droit à l’erreur.

D’autre part, parce que je pense qu’il faut avoir la capacité de remettre les choses en perspectives : cette personne a sorti quelques secondes un hippocampe de l’eau avant de le remettre dans la mer. Au même moment, des dizaines de globicéphales étaient massacrés aux îles Féroé sous le couvert d’une tradition vieille de 500 ans.

Ne devons-nous dès lors pas relativiser certains actes ?

Enfin, car j’ai la conviction que l’apprentissage du respect du monde végétal et animal passe aussi par l’expérience. En regardant, en observant, en écoutant et en manipulant aussi, on apprend à mieux connaitre et respecter la nature.

Il n’est pas conseillé d’écraser des fourmis, de jouer avec des sauterelles ou de prendre des vers de terre en mains… pourtant nombre d’enfants ont ces comportements parce qu’ils ont besoin d’apprendre pour mieux comprendre la vie et donc mieux la respecter par la suite. Sont-ils pour autant des monstres ?

Je me rappelle d’un enfant qui s’amusait à arracher toutes les ailes des insectes… horreur ! Il est devenu à l’âge adulte un fervent défenseur des animaux.

Bien sûr il ne faut pas toucher les animaux marins, c’est une évidence, nous l’avons vu plus haut et loin de moi l’idée d’encourager les plongeurs et plongeuses à arracher les nageoires des poissons juste pour voir l’effet que cela fait, nous sommes bien d’accord. Cependant, relativisons car les démarches ne sont pas toujours orientées de la même manière : prendre délicatement une étoile de mer du bout des doigts pour découvrir ses centaines de ventouses et comprendre qu’elles lui permettent d’avancer est très différent comme démarche que celle d’attraper un petit poisson coffre qui se gonfle de stress pour poster la plus belle photo sur Instagram !

La première démarche vise l’apprentissage et la connaissance alors que l’autre … ☹️

Quoiqu’il en soit, à certains moments, il peut être utile/acceptable de toucher les animaux marins :

Les secourir : maintenir une tortue pour lui enlever un filet, rejeter à l’eau un dauphin échoué, prendre un petit hippocampe arrivé bien trop près d’un bateau et le remettre à l’eau plus loin avant d’allumer le moteur, …

Les étudier : c’est le propre des scientifiques qui prélèvent des coraux, font des observations complexes parfois sur certaines espèces, … dans le but d’apporter de la connaissance pour encore mieux protéger les espèces

Répondre à une invitation : le dauphin qui jouent autour de vous et vient vous présenter son ventre pour être caressé, …

Se protéger : repousser fermement un requin bien trop habitué à être nourri, empêcher une tortue vraiment pas farouche de venir mordre dans votre caméra, éviter une méduse que le courant amène droit sur vous (à repousser, de préférence pas à mains nues 😉 ), …

Apprendre : apprendre à connaitre la nature et apprendre… qu’il ne faut pas toucher les animaux marins.

 

Alors, la prochaine fois que nous voyons un internaute poster une vidéo/photo où il touche un animal marin, plutôt que de le fustiger ou l’insulter, je crois que nous avons tout intérêt pour le respect de la vie marine en général de lui rappeler respectueusement et simplement les bonnes raisons qui font qu’il faut éviter au maximum de toucher les animaux marins.

A vous de jouer 

Cet espace est votre espace 😉  Partagez votre avis avec tous en laissant un message ci-dessous.
Si vous vous sentez concerné par ce sujet et souhaitez encourager les attitudes respectueuses vis à vis des animaux marins, vous pouvez aussi partagez l’article pour faire circuler l’information

 

Bonnes bulles et n’oubliez pas d’être heureux 👌🏻

 

Hélène

[A LIRE EGALEMENT SUR UN SUJET SIMILAIRE ]

PS: Et si nous restions connectés ? Rendez-vous sur la page Facebook ou abonnez vous à la Newsletter 😎