Publicité Scubapro Octopus gratuit

Le vidage de masque

Cet exercice indispensable à maîtriser (contrairement aux exercices qui ne devraient plus être enseignés) est souvent la bête noire des candidats. Pourtant, le vidage de masque n’est pas si compliqué à réaliser.

Régulièrement, des apprenants me sollicitent en disant que cet exercice les terrifie. Or, il est incontournable dans les formations de plongée. Et tout particulièrement lorsqu’on débute.

Je repense à Michel qui avait eu tellement difficile à l’effectuer qu’il était en stress à l’idée que Geoffrey, son fils, doivent y passer. Une fois sous l’eau, sous le regard de son père, le jeune garçon n’a pas hésité à reproduire les gestes répétés en milieu protéger. Avec sang-froid et sérénité.

Peut-être que le point le plus compliqué est finalement de garder son calme et de dépasser ses appréhensions.

Pourquoi le faire ? 

Il arrive parfois que de l’eau s’infiltre durant la plongée dans votre masque. Ce peut être le cas s’il n’est pas assez serré, si vous souriez, s’il est inadapté à votre visage, si vous le cognez par inadvertance… 

Le vidage de masque peut aussi être utile lorsque de la buée vient se présenter sur la vitre (regardez ici comment faire pour éviter la buée). Vous faites alors délibérément entrer un peu d’eau dans le masque afin de nettoyer la vitre en regardant vers le bas et en secouant doucement la tête pour permettre à l’eau de voyager sur la vitre. Il vous faudra ensuite évacuer cette eau au travers d’un vidage de masque.

Dans les cas les plus « complets », vous perdez votre masque (un coup de palme d’un binôme par exemple) et devez le remettre sous l’eau. 

Vous devez savoir que certains centres de plongée (c’est le cas souvent en mer Rouge) demandent que vous fassiez preuve de la maîtrise du vidage de masque avant de vous autoriser à vous immerger en autonomie chez eux. Cela lors d’une plongée de réadaptation et quel que soit votre niveau.

Astuces pour éviter de faire un vidage de masque 

Le choix du masque est important dans la pratique de la plongée. Un bon masque vous empêchera de devoir réaliser trop souvent un vidage de masque. Aussi, il convient d’être attentif lorsque l’on sélectionne le sien. Parce que le choix du masque n’est pas qu’une affaire de look.

Publicité du livre Plongée sous-marine - l'Essentiel

Quelques conseils

  • Choisir un masque adapté à votre visage. C’est particulièrement vrai pour les enfants et les personnes qui ont des joues rebondies ou des pommettes saillantes.
  • Ne pas hésiter à essayer différents modèles pour trouver le masque qui vous convient le mieux. Celui de votre binôme ne sera pas nécessairement bon pour vous (rarement même)
  • Mettre en place les bonnes pratiques pour éviter la buée.
  • Éviter de trop rire sous l’eau (ou accepter d’assumer le vidage de masque)
  • Pour les messieurs, être rasé aide à ne pas laisser l’eau s’infiltrer. 

Sur ce dernier point, je dois bien reconnaitre que j’ai vu des barbus et des moustachus plonger avec aisance sans eau dans leur masque. J’ignore comment ils le font, mais s’ils le mettent en commentaire directement sur le blog, ce serait sympa pour ceux qui n’y arrivent pas à le faire.

Effectuer facilement un vidage de masque

Si lors d’une plongée, de l’eau entre dans votre masque, pas de panique. Il vous suffira de faire un vidage de masque comme appris lors de votre formation.

Pour rappel 

  • Avec une main, pousser doucement sur le haut de votre masque (au niveau du front ). Vous pouvez également utiliser vos deux mains et presser délicatement de chaque côté du masque.
  • Regardez vers la surface en inclinant un peu la tête vers l’arrière.
  • Soufflez. L’air, plus léger que l’eau va prendre l’espace le plus haut et chasser l’eau par le bas.
  • C’est terminé

Si vous redoutez d’avoir de l’eau dans vos narines, vous pouvez commencer par souffler un peu en ayant la tête légèrement vers le bas avant de continuer en relevant la tête vers le haut. 

Hélène Adam effectue un vidage de masque en poussant légèrement d'une main sur le haut de son masque.
Hélène Adam effectue un vidage de masque en poussant légèrement avec ses mains sur les côtés hauts de son masque.

Et si vous appréhendez encore l’exercice ?

Le meilleur conseil est de vous entraîner régulièrement. 
Idéalement dans une piscine si le vidage de masque vous semble compliqué. Vous pouvez également décider de l’effectuer là où vous avez pied, avant l’immersion lors des plongées du bord.

Au fur et à mesure du temps, vous verrez que cela deviendra naturel et que vous ne réfléchirez plus lorsque vous serez amené à chasser l’eau entrant dans votre masque.

Conclusion

Le vidage de masque est un exercice accessible à tout le monde. Une fois l’appréhension d’avoir de l’eau dans le nez ou sur les yeux passée, vous pourrez le faire avec aisance. Il vous sera utile dans de nombreuses situations tout au long de votre parcours de plongeur ou plongeuse. Aussi, mieux vaut s’entraîner régulièrement jusqu’à le réaliser avec facilité.

Le vidage de masque, ça vous effraye ? Vous le faites sans difficulté ? Quelles sont vos meilleures histoires à son sujet ? 

Dites-moi cela en commentaire de ce post.

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène