Les livres du blog de plongée Different Dive.

Stress lié à la formation

Lutter contre le stress lié à la formation et au passage des exercices et tests nécessaires pour obtenir son niveau de plongée peut être compliqué. 

1. Comprendre d’où vient le stress de la formation

Derrière le stress lié à la formation se cache la peur de l’échec. 

Alors que vous êtes tout à fait préparé pour réussir votre exercice ou votre test, plus rien ne va. Votre cœur palpite, vous avez du mal à vous concentrer, vos gestes sont moins précis, vous ne vous rappelez plus la bonne séquence… Bref, ça foire.

Ces manifestations sont naturelles et liées au stress. Dans une culture où l’échec est vu comme un échec (oui je sais c’est fort de dire ça 😁) et non comme une étape vers l’acquisition des savoirs et compétences, la peur d’échouer peut devenir un véritable obstacle à la réussite d’une formation. 

En réalité le stress est une manifestation normale qui survient lorsque l’on redoute d’échouer. Si nous comprenons cela, il est plus simple d’y remédier. 👉 LIRE AUSSI | Dépasser Nos Échecs En Plongée (Quel Que Soit Notre Niveau)

2. Différencier le bon et le mauvais stress

Le bon stress va vous booster, vous permettre d’être plus performant. À l’opposé, le mauvais stress risque bien de vous paralyser voire de vous faire commettre des erreurs. (👉 Pour tout savoir sur le stress en plongée)

En général, le bon stress n’est pas handicapant. Il va vous permettre de mettre tous vos sens en alerte pour aller vers la réussite de la formation.  

Dès lors, plutôt que de tenter par tous les moyens de chasser votre stress, mieux vaut le reconnaître, l’accueillir et l’utiliser. N’hésitez pas à parler de votre stress lié à la formation à votre moniteur.

Si vous vous sentez vraiment pris de panique, renoncez à passer l’exercice et remettez cela à plus tard. Vous vous mettriez dans une situation de danger en allant sous l’eau dans cet état.

LIRE | 7 Pistes Pour Des Plongées Plus Belles En 2021

3. La préparation

C’est très clairement une des clés pour faire diminuer votre stress et donc vous donner toutes les chances de réussir votre formation. Je ne pourrais pour cela que vous conseiller l’éloge de la lenteur. Rien ne sert de vouloir enchaîner les exercices et les passages de niveaux. Prenez le temps de répéter encore et encore vos exercices. Passez le test uniquement quand vous vous sentez prêt. 

En plus, la préparation est aussi une aide précieuse dans la prévention des accidents. 

Quelques points qui peuvent vous aider :

  • Demandez aux formateurs les critères précis de réalisation des exercices et de leur réussite.
  • Entraînez-vous autant que nécessaire jusqu’à ce que vous vous sentiez à l’aise.
  • Acceptez que d’autres aillent plus vite que vous. La plongée sous-marine n’est pas une compétition. Dès lors, il est important de connaître et de respecter VOTRE rythme. 
  • Parlez de vos craintes et/ou de votre stress lié à la formation à votre moniteur
  • Échangez vos trucs et astuces avec vos binômes. L’idéal est de former un groupe d’apprenants soudés et collaboratifs.

LIRE | Plongée Sous-Marine : En Finir Avec Le Monde Du Silence ?

4. Utiliser les méthodes douces

Si vous êtes du genre hyper stressé et que le stress lié à la formation risque de mettre en péril celle-ci, je ne peux que vous encourager à utiliser les techniques de relaxation ou méthodes douces pour arriver à une meilleure gestion de votre stress.

Du côté des techniques vous pouvez tenter : la cohérence cardiaque, l’hypnose, la sophrologie, la méditation, le yoga…

L’exemple de la visualisation

La visualisation peut tout à fait vous aider et elle est assez simple. Dans un moment calme, placez-vous dans une position confortable et fermez les yeux. Imaginez-vous ensuite occupé à réaliser votre exercice. Soyez précis dans les séquences de gestes lors de la visualisation. À la fin, visualisez-vous lorsque votre formateur vous annonce la réussite. Ressentez la joie, écoutez les mots, respirez les odeurs, regardez comment vous êtes… 

Du côté des plantes

Homéopathie, aromathérapie et autres médecines naturelles peuvent aussi vous apporter du soutien. Peu importe ce que vous choisirez, utilisez la méthode qui vous correspond le mieux.

LIRE | 7 Choses Qui Me Rendent Heureuse (Parmi D’autres)

5. Surveiller son hygiène de vie

Arriver à un test en étant fatigué, en ayant trop bu d’alcool la veille ou carrément malade est une vraie mauvaise idée. 

D’une manière générale, pratiquer une activité sportive régulière, s’alimenter sainement et bien dormir sont positifs pour la santé. C’est encore plus vrai lorsque vous effectuez une formation. Votre corps a besoin de toute son énergie et de sa concentration pour assimiler les concepts et effectuer les exercices. Soyez respectueux de vous-même et profitez d’être en formation pour vous reposer au maximum.

En conclusion

Le stress lié à la formation est un phénomène normal. Mais vous pouvez agir pour en réduire l’intensité. Pour cela vous pouvez :

  • Comprendre d’où il vient
  • Différencier le bon du mauvais stress
  • Optimiser la préparation 
  • Utiliser les méthodes douces
  • Surveiller votre hygiène de vie

Vous êtes du genre à ressentir du stress lié à la formation ? Quels sont vos trucs et astuces pour le diminuer ? 

Dites-moi cela en commentaire de ce post.

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène