Les livres du blog de plongée Different Dive.

Train Maya : le projet qui met les cénotes en péril

Depuis quelques mois, la construction d’un train touristique, le Train Maya, divise les populations les plus pauvres du sud-est du Mexique. Elle inquiète également les défenseurs de l’environnement et des cénotes.
Différents acteurs de la plongée au Mexique, tels que David ou Aydin me contactent pour m’informer de la situation.
Renseignements pris, il est clair pour moi que nous, les passionnés de plongée devons nous soulever contre ce projet.
Et s’opposer au projet tel qu’il est actuellement proposé.

Un projet pharaonique

L’idée du président Andres Manuel Lopez Obrador est de connecter les plages de Cancún et Tulum aux sites archéologiques mayas de Chichén Itzá et Palenque. Cela grâce à un méga chantier, de plus de 1500 km et 21 gares. Le tout, censé développer le tourisme de la péninsule du Yucatan.  

Le projet avait été abandonné par l’ancien président mexicain. Il a été repris en 2018 à l’arrivée au pouvoir du nouveau président. Et il inquiète. En effet, alors que les défenseurs des communautés indigènes et des écologistes se soulèvent contre le Train Maya, les exploitants et utilisateurs des cénotes s’effrayent de voir disparaître ces cavités millénaires. Le tout, au profit d’un type de tourisme également moins connecté aux racines de cette région du Mexique.

LIRE AUSSI | Expérience De Plongée Extraordinaire Dans Des Sites Millénaires

Les tensions autour du Train Maya

Le Train Maya devrait être mis en circulation dès 2023 sur certaines portions du tracé. Des pointes de 160km/heure sont annoncées. Des villages vont être coupés en deux aussi. Les tensions sont telles que le président a déclaré que le projet relevait de la sécurité nationale afin qu’il ne puisse pas être arrêté. L’armée mexicaine est appelée à superviser les travaux, c’est dire comme l’ambiance n’est pas au beau fixe autour de ce chantier.
Lorsqu’elle est interrogée, la population mexicaine est globalement positive par rapport à ce projet qui lui donne des perspectives de travail et d’augmentation du tourisme. Sauf qu’il s’agit d’une consultation populaire réalisée sur tout le Mexique et non pas seulement sur le Yucatan qui va être impacté par le tracé. Et justement ce tracé est au cœur des inquiétudes !

Le tracé qui met le Quintana Roo en danger

Dans le Quintana Roo, au départ, le tracé du Train Maya devait suivre la ligne de haute tension. Comme cela n’était pas possible, il a été convenu qu’il longe la voie rapide qui relie Cancún à Tulum. Les hôteliers se sont alors opposés à ce nouveau tracé qui allait empiéter sur leurs terres. Alors, la voie ferrée a été déplacée au cœur de la forêt provoquant de vives inquiétudes auprès des défenseurs de l’environnement et des Cénotes.

LIRE | Sanctuaire Marin Des Marquises : Scénario D’une Mort Annoncée ?

Incidences du Train Maya sur l’environnement

Biodiversité en danger

Le tracé du Train Maya passe par de nombreuses zones forestières jusque-là préservées. De multiples espèces d’animaux sauvages y vivent. C’est le cas du tapir, du pécari, de l’agouti des singes-araignées, du singe hurleur ou encore du jaguar.

Certains d’entre eux vont voir leurs territoires fragmentés et clôturés les empêchant de se rendre d’un point à l’autre pour se nourrir, s’abreuver ou se reproduire.

Accès à l’eau

Des scientifiques se montrent inquiets par le projet de Train Maya, car il met en péril des vasques souterraines, réserve d’eau potable pour les habitants de la région. Ils craignent que la plus grande vasque au monde du côté de Tulum  soit touchée créant des problèmes d’approvisionnement en eau. 

La pollution des sols et leur stabilité dans cette zone sont également mises en avant.

Incidence sur les cénotes

Dans la zone du nouveau tracé du Train Maya, les cénotes se trouvent très proches de la surface. Les vibrations dues aux travaux et aux passages des trains pourraient endommager le système karstique et voir également l’effondrement de certaines cavités.

Des espèces endémiques à certains cénotes pourraient aussi disparaître.

Les scientifiques ne sont pas contre le développement, mais ils pensent qu’il faudrait discuter sur un tracé alternatif moins préjudiciable pour l’environnement et comportant une densité de cénotes moins importantes qui affecterait moins le réseau sous-terrain.

Drapeau montrant l'action contre le Train Maya.

Passons à l’action !

Avec ce récent projet, nous avons montré que nous étions capables de nous soulever en masse pour défendre la nature. Aujourd’hui, les animaux du Yucatan et aussi les espaces très particuliers des cénotes ont besoin de nous.

Une pétition est mise en ligne et prend quelques secondes pour être signée.
Pour ma part, c’est fait 👉 Passez à l’action !

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène