Photographier en plongée sous-marine

Avec la démocratisation des appareils photos, de leurs caissons, des Go Pro et autres accessoires permettant d’immortaliser les plus beaux souvenirs sous-marins lors de nos plongées, nous sommes nombreux à rechercher la belle image, la vidéo la plus sympa, … Photographier en plongée sous-marine est dès lors devenue accessible à un grand nombre de passionnés.

Si je ne peux que m’émerveiller devant les milliers d’images, parfois d’amateurs extrêmement doués, publiées en nombre sur les réseaux sociaux, je me pose également la question de savoir « jusqu’où ne pas aller trop loin en photo sous-marine ? »

Lorsque je regarde le fil d’actualité de mon compte Instagram, je suis quelques fois surprise du manque de conscience de certains plongeurs ou snorkeleurs qui vont à mon sens parfois trop loin pour obtenir plus de LIKES en prenant des photos qui frôlent peut-être l’inadmissible.

Peut-on aller jusqu’à abimer l’environnement, à stresser les animaux marins,… ? Les photos sous-marines peuvent-elles être prises à n’importe quel prix ?

À mon sens la réponse est clairement NON.

Cependant, comme je suis consciente que nous agissons souvent par méconnaissance du milieu marin et sans réelles mauvaises intentions ni manque conscient de respect, je vous propose quelques points à garder bien à l’esprit avant de faire des photos en plongée.

5 points pour des photos respectueuses

1. Nature

Je ne déplace aucun des éléments de la nature (roches ou autres). Dans la même idée, je ne casse jamais un morceau de corail, gorgones, …  présent dans mon champ de vision au moment de la photo.

2. Animaux marins

Je ne poursuis pas un petit poisson coffre ou autres diodons pour faire un super selfi avec lui sans me soucier du fait qu’il se gonfle (ce qui exprime son stress)… déjà vu de nombreuses fois sur Instagram 😡

D’ailleurs, je ne poursuis de la sorte aucun animal marin et je ne les attrape évidemment pas !

3. Appât

J’évite les centres de plongée qui pratiquent le shark feeding ou l’utilisation d’appât. Ça énerve les requins et/ou les habituent à des comportements pas naturels. Cette pratique est aussi déconseillée par les organismes de protection des requins comme Longitude 181 par exemple. Les plongeurs utilisant le shark-feeding font certainement de très belles photos… Mais, hormis pour la préservation et la défense des requins, cela en vaut-il la peine ?

4. Conscience

Je me renseigne sur les fragilités de la vie marine pour des plongées en conscience et j’évite le plus possible de toucher les animaux marins. Par exemple, je ne force jamais une danseuse espagnole à se déplier en pleine journée pour la filmer. Cela risque de lui faire perdre sa petite crevette et de les conduire toutes deux vers la mort.

5. Consignes

Je respecte les consignes du briefing. J’ai vu les requins avant tout le monde ? Je ne me précipite pas à toute vitesse pour les photographier… en les effrayant. Dans ce cas, les autres plongeurs de ma palanquée ne verront rien en arrivant à l’endroit, merci !

J’ai la conviction que la plupart du temps, pour photographier en plongée, il suffit d’être patient. Mais aussi de prendre le temps. Les animaux marins qui sont souvent curieux viendront vers vous, … À moins qu’ils ne préfèrent vous ignorer purement et simplement en vous laissant juste le souvenir de leur passage.

Quel est votre point de vue sur ce sujet ?

Postez le en commentaire de ce blog… ça me ferait vraiment plaisir d’échanger avec vous en direct 

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux / heureuse 🤗

Hélène