Shark feeding : accident de plongée en Polynésie

Tahiti infos relayait début mai qu’un moniteur de plongée s’était fait mordre par un requin sur le site de la vallée blanche à Faa’a, site tahitien réputé pour être un lieu de shark feeding.

Bien heureusement, le moniteur, manifestement déjà connu pour avoir eu des incidents avec le nourrissage des requins, s’en tire avec une opération et quelques points de sutures à la main. Il ne s’agit pas d’une attaque mais bien d’une erreur du requin qui a été attiré par l’odeur de sang imbibé dans le gant servant pour le shark feeding et qui a voulu l’arracher.

Qu’est-ce que le shark feeding ?

C’est une pratique de nourrissage des requins tolérée (en dehors des lagons à plus d’un kilomètre de ceux-ci) mais pas réglementée.

Si le shark feeding sert très clairement à attirer les requins pour mieux les observer (et faire plaisir aux clients), il présente des risques évidents tels que de voir des requins réputés plus agressifs (requins tigres, requins marteaux, …) s’approcher sans crainte des êtres humains et/ou les bousculer voir les attaquer.

Si certains utilisent régulièrement cette pratique de nourrissage de requins et y trouvent des avantages, d’autres s’inquiètent de voir apparaitre de nouveaux accidents sur des plongeurs, des pêcheurs ou des baigneurs. Accidents qui seraient attribués alors aux requins trop habitués à ces pratiques de shark feeding.

Il ya a quelques temps lors d’une plongée à Moorea, j’ai pour la première fois assisté à une forme de shark feeding (sans avoir été informée à l’avance que les guides de plongées utiliseraient cette pratique ! ) 🙁

Dans un paysage marin assez pauvre proche de la baie de Cook, un des guides, responsable d’un enfant de 12 ans et d’un autre débutant, était curieusement bien entouré d’une multitude de petits requins de récif au dessus de nous. Comme je suivais de loin cette palanquée en toute autonomie avec mon binôme, j’ai observé le guide pour me rendre compte qu’il agitait un petit tube de plastique percé d’une multitude de trous. J’ai bien vite compris que ce tube contenait des morceaux de poissons qui attiraient les requins et les rendaient nerveux.

A plusieurs reprises le guide devait repousser violemment les petits requins qui allaient jusqu’à le bousculer.

A la fin de la plongée, un des deux guides a laissé tomber par accident son tube alors que nous avions fini le palier.

C’était impressionnant et surréaliste de voir cette horde de requins s’acharner à 30 mètres de fond sur un ridicule tube de plastique.

Notre guide, malgré la fin du palier et alors que nous finissions une deuxième plongée successives sur la matinée est redescendu chercher son « outil magique attrape requin »…

Quelle incidence pour nous plongeurs et plongeuses ?

L’accident survenu à Tahiti et relaté par l’article doit nous faire réfléchir nous, plongeurs et plongeuses, aux conséquences et dérives de certaines pratiques qui pourtant servent à nous satisfaire de notre plongée que nous avons payée…

Même si le shark feeding n’est pas interdit, il semble qu’il est important tout de moins de légiférer pour réduire les risques de cette pratique sans attendre un accident plus dramatique et d’autres conséquences (augmentation d’accidents, requins qui s’approchent de trop près des humains, …)

La mer n’est pas notre milieu naturel… ne l’oublions pas.

Comment réagir ?

Et si nous gardions à l’esprit que les rendez-vous avec la nature n’existent pas ?

Ne faut-il pas dès lors accepter de sortir d’une plongée sans avoir pu voir ce que l’on espérait et renoncer à ces pratiques qui attirent les requins pour notre plaisir immédiat mais sans pouvoir toujours mesurer les conséquences parfois dramatiques ?

Nous pouvons choisir de refuser la pratique du shark feeding et préférer les centres qui ne le pratique pas.

De cette manière nous pourrons toujours profiter en toute sécurité de lieux magiques comme le magnifique mur de requins de Fakarava que je vous invite à découvrir de toute urgence  🙂

Et cela, sans susciter chez ces animaux des comportements agressifs provoqués parfois par le manque de nourriture habituellement apportée par les adeptes du shark feeding.

Postez un commentaire ci-dessous… et dites nous votre avis concernant le Shark Feeding

 

Bonnes bulles et n’oubliez pas d’être heureux 🙂

Hélène

 

Vous avez maintenant une idée de la réalité du shark feeding, mais  savez-vous pourquoi il ne faut pas avoir peur des requins ?