Préservation des aires marines : le retour en arrière du Président Trump

Malgré une visibilité de plus en plus évidente de l’efficacité des zones préservées, le président américain Donald Trump a décidé vendredi de rouvrir à la pêche commerciale, une zone protégée, balayant en quelques mots les efforts de préservation des aires marines mis en place par ses prédécesseurs.

Durant le confinement, nous avons beaucoup entendu parler de « l’après-covid »

Force est de constater qu’à peine émergeant de cette période, nous sommes repartis dans un cycle de destruction des écosystèmes impressionnants.

Quand ce ne sont pas les requins qui sont massacrés pour leurs ailerons, les fonds des Marquises pillés par la pêche industrielle où d’autres désastres, c’est Donald Trump qui décide sciemment de déconstruire les efforts des présidents qui l’ont précédé.

« We’re opening today » (nous l’ouvrons aujourd’hui)

C’est par ces mots que le président américain a balayé 4 ans de lutte pour la préservation de la vie sous-marine dans l’océan Atlantique bordant les côtes américaines.

C’était juste quelques mots. Des mots qui détruisent, qui minent l’espoir, qui enlaidissent aussi.

En effet, ce vendredi 5 juin marque un nouveau tournant pour la Northeast Canyons and Seamounts Marine National Monument. Une zone marine protégée de la Nouvelle-Angleterre. 

Signal du désintérêt évident des questions écologiques de ce chef d’État, cet accord est intervenu lors de la journée mondiale de l’environnement. Presque comme une provocation…

Monument national : un statut protégeant aussi les sites naturels

Tout premier des 5 monuments nationaux marins créés par le président Obama en 2016 dans sa politique environnementale, cette aire marine de 8000 km2 est située dans le Maine.

Un monument national peut être déclaré rapidement comme tel par un président. Cependant, cela ne confère pas à la zone une protection de la faune et la flore égale à celle des parcs nationaux. 

En ce qui concerne le Northeast Canyons and Seamounts Marine National Monument par exemple, la pêche loisir et la pêche commerciale aux homards et crabes rouges y étaient toujours autorisées.

Retour en arrière

Pourtant, considérant que la création de cette zone protégée par son prédécesseur était injuste pour les pêcheurs du Maine, Donald Trump a rouvert une partie du Northeast Canyons and Seamounts Marine National Monument à la pêche commerciale. 

Déjà en 2017, Donald Trump adoptait un décret exécutif prévoyant de revoir le statut d’une trentaine de ces monuments nationaux. Un véritable pas en arrière portant sur la préservation des sites naturels protégés. Une protection assurée notamment par la Loi de 1906. Mais aussi par les décrets signés par les présidents Clinton et Obama.

Les canyons du nord-est et les monts sous-marins de cette partie de la côte de Nouvelle-Angleterre accueillent des espèces vulnérables comme les baleines, rorquals et tortues. Mais ils abritent également des coraux de grands fonds observés nulle part ailleurs sur la planète.

Naissance d’une conscience : que faire ?

Malheureusement, notre pouvoir d’action est quasi nul face aux décisions de ce chef d’État.
Et nous ne pouvons que faire le triste constat d’une économie effrénée faisant fi des considérations environnementales.

Cependant, afin de ne pas rester les bras croisés, nous pouvons repenser nos propres modes de consommation et poser des choix :

  • Réduire ou supprimer notre consommation de poisson
  • Privilégier les produits locaux 
  • S’orienter vers des poissons issus de la pêche durable
  • Se fier aux labels
  • Connaître le calendrier des poissons de saison

A lire : Plonger Et Manger Du Poisson : 5 Pistes Pour Plus De Cohérence

Nous pouvons également choisir de nous investir dans des associations de protection du monde marin, soutenir les causes qui nous sont chères telles que l’initiative pour la protection des requins dont je vous parlais ici.

Préservation des aires marines, J’ai moi aussi un rêve…

Un grand poster trônait dans ma chambre de petite fille. 
Dessus, une image d’une enfant avançant dans un champ et une citation :

«Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent »

– Citation détournée dont l’origine est contestée

C’était juste quelques mots. Des mots qui font grandir, qui renforcent la conscience, qui inspirent le respect aussi.

Je rêve du jour où les océans ne seront plus la propriété des États. Et qu’ils retourneront dans le patrimoine universel. Car n’oublions jamais que nous ne faisons que passer sur cette planète. Un jour, nous la léguerons aux générations qui nous survivront. 

Avez-vous des pistes pour participer à la préservation des aires marines protégées ? 

Dites-moi cela en commentaire ci-dessous.

Et malgré tout… n’oubliez surtout pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

Initiatives positives à découvrir