Plonger pendant ses règles

Bien qu’il n’est pas toujours évident d’aborder les points relatifs à la plongée au féminin, la question de la faisabilité de plonger pendant ses règles est un aspect qui concerne au minimum 30% du public de plongée sous-marine.

Aussi, j’ai eu envie d’en savoir plus et suis allée à la rencontre de Stéphanie, plongeuse, gynécologue-obstétricienne et médecin hyperbare.

LIRE AUSSI : Stéphanie : Plongeuse, Obstétricienne Et Médecin Hyperbare

Des idées reçues

Tordons tout de suite le cou à une idée encore parfois répandue, me précise Stéphanie :

Les requins n’attaquent pas naturellement les êtres humains. Les pertes de sang des menstruations ne vont pas attirer les requins.

J’avais abordé ce point précis dans un article qui avait fait rage à l’époque. Le découvrir : Puis-Je Plonger Quand Je Suis Réglée ?

Evidemment, les plongeurs et plongeuses savent qu’il n’y a pas de danger… mais les plongeuses n’en ont pas nécessairement conscience lorsqu’elles débutent l’activité et sont parfois effrayées à l’idée que cela puisse constituer un danger.

LIRE AUSSI : Faut-Il Vraiment Avoir Peur Des Requins ?

Plonger pendant ses règles : quelles règles ?

En ce qui concerne les menstruations, il faut distinguer deux types de saignements.

1. Règles spontanées :

Il s’agit des menstruations des femmes qui ne prennent pas de contraceptif hormonal. On remarque pendant cette période une rétention d’eau dans le corps de la femme.

Durant les menstruations une vasoconstriction plus forte apparaît de même qu’une sensibilité au froid accrue. Ceci devrait théoriquement augmenter le risque d’accident de décompression.

Si on rajoute que les femmes ont plus de tissus adipeux naturellement et que l’on combine le tout avec d’autres facteurs tels que l’obésité, la déshydratation, etc. on augmente sûrement la proportion théorique du risque d’accident.

En prévention, il convient de veiller à s’hydrater le plus possible.

Durant la deuxième partie de son cycle, la femme peut avoir des effets dus aux changements hormonaux : irritabilité, fringale, tension mammaire. De ce fait, on observe la possibilité d’une augmentation d’un petit risque d’accident non décompressif.
On fait référence ici au risque de faire plus d’erreurs dues notamment à l’irritabilité…

Si l’état provoqué par le changement hormonal provoque une situation d’inconfort, il est certainement préférable de choisir de ne pas plonger.

NDLR : de manière tout à fait empirique, il me semble que la sensibilité à la narcose est exacerbée durant les menstruations.

2. Saignements par privation, dus à la prise de la pilule contraceptive :

La pilule contraceptive augmente la coagulabilité sanguine. De ce fait, il existe donc également un risque théorique d’augmentation des accidents de plongée.

D’un point de vue pratique :

  • Notons globalement qu’il n’y a pas de modification du cycle hormonal par la plongée.
  • Si nous avons prévu des vacances de plongée et que cela tombe pendant la période de menstruations, en cas de contraception avec des pilules on peut tout à fait enchaîner deux plaquettes de pilules contraceptives voir plus sans aucun danger.  Mais il convient de ne jamais raccourcir la prise de pilule contraceptive !
  • Plonger pendant ses règles est tout à fait possible, mais nécessite quelques aménagements notamment pour tout ce qui touche les changements de protection durant la journée (pas toujours évident sur un bateau ou lors d’une sortie prévoyant deux plongées sur la même matinée sans WC disponibles.)
  • En ce qui concerne les protections, la cup est un moyen formidable (testé et approuvé par moi-même). Pour celles que ça rebute, les tampons restent une alternative simple.

Plonger pendant ses règles : un danger ?

En conclusion , Stéphanie précise qu’il existe un risque théorique pour les femmes de plonger pendant les menstruations, mais qu’il n’y a pas de preuve scientifiquement démontrée que cela soit le cas.

Quelles sont vos expériences en la matière ? Vous plongez pendant vos règles (si vous êtes une femme) ? Vous êtes attentif à cette période particulière avec vos binômettes préférées ?

Racontez-nous cela (sans tabous) dans un commentaire ci-dessous

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureuse/heureux 🤗

Hélène

Vous êtes intéressé par les prochains articles sur la plongée au féminin ?

Présentation du roman Il me disait ose (ou quelque chose comme ça), le premier livre de Hélène Adam