Divemaster, Plongeur 4*, guide de palanquée, niveau 4… comment s’y retrouver ?

On en entend parler tout près de chez nous où bien loin tout autour du monde durant nos vacances plongée.

Divemaster, plongeur 4*, guide de palanquée, plongeur niveau 4,…

Mais qui sont vraiment ces plongeurs et plongeuses aux prérogatives particulières ?

Divemaster

Le Divemaster se retrouve dans les filières de formation à connotation américaine dans le monde entier.

Même s’il y a des Divemaster qui exercent à titre bénévole dans des filières associatives, le Divemaster suit avant tout une formation qui lui permet d’obtenir une certification propre lui permettant d’en faire son métier rémunéré.

Cependant, le Divemaster n’a pas vocation à enseigner.

Dès lors, il convient de voir le niveau de Divemaster comme un niveau de leadership en plongée (ou de cadre). Ce niveau permettant au Divemaster d’organiser les plongées au quotidien et de prendre en charge des plongeurs pour leur faire vivre des moments inoubliables en exploration de plongée.

Le Divemaster peut aussi assister un instructeur mais sans la possibilité de former ou de certifier des niveaux de plongeur en scaphandre autonome.

Le niveau de Divemaster peut être une finalité ou un passage pour se faire de l’expérience avant d’éventuellement évoluer vers les niveaux d’instructeur.

Les formations et les prérogatives des grands organismes américains comme PADI, SSI, NAUI, IANTD etc.. se ressemblent fortement tant du point de vue formation que des prérogatives car toutes suivent les prescriptions du RSTC qui sont les mêmes dans le monde entier.

Bien que la méthode est parfois contestée, de nombreux plongeurs proposent leurs services gratuitement à des centres en échange d’une formation de Divemaster. Cet échange de bons procédés permettant à de jeunes candidats de se faire de l’expérience.

Plongeur 4*

Le Plongeur 4 * se retrouve dans les filières plutôt européennes à la base fortement influencées par la CMAS.

Les formations de plongeurs à proprement dites se font du niveau P1* au niveau P3*. Le niveau P4* en référence à la CMAS ne requiert pas une formation spécifique. Il s’agit d’un plongeur 3* ayant démontré une expérience et une implication au-delà de la moyenne et apte à prendre en charge un groupe de plongeurs pour plonger en exploration en ayant une attention particulière à la sécurité et aux procédures de secours. Il peut travailler à titre rémunéré ou non dans des structures commerciales ou associatives, sauf en France (voir ci-dessous). Le Plongeur 4* n’a pas vocation à enseigner ni à certifier. Cependant, il peut dans certains cas précis assister un instructeur

Les compétences et les capacités d’un Divemaster et d’un Plongeur 4* sont fort similaires.

Dans l’organisation pratique des plongées tant le Divemaster que le plongeur 4* on souvent la fonction ou le rôle de Guide de palanquée car ils guident les plongeurs durant l’exploration sous-marine… mais qu’est-ce qu’un guide de palanquée ?

Guide de palanquée

Si le terme de guide de palanquée est essentiellement utilisé en Europe, il ne représente un niveau de plongée qu’en France (voir plus loin).

Ailleurs dans le monde, le terme de guide de palanquée existe mais n’est utilisé qu’à titre de fonction lors d’une exploration de plongée. Il ne s’agit pas d’un niveau de plongée.

Le guide de palanquée est le plongeur qui, le temps d’une plongée, guidera les autres plongeurs et plongeuses durant leur exploration aquatique. Il est désigné lors du briefing tout comme le serre-file

Pour exemple, dans la filière NAUI, trois plongeurs du niveau Scuba Diver autonomes jusque – 18 mètres peuvent évoluer ensemble. S’il le souhaitent, un des membres de la palanquée peut-être désigné guide de palanquée le temps de leur plongée et aura charge de guider les deux autres sur le site.

Le cas particulier de la France

En France, le plongeur niveau 4 est un plongeur autonome comme le plongeur niveau 3* avec les compétences de guide de palanquée en exploration en plus (acquises lors d’une formation spécifique). Il a la possibilité (bien que le code du sport considère le baptême comme un acte d’enseignement 🤔) de pouvoir effectuer un baptême avec l’autorisation du Directeur de plongée pour autant que cela se fasse en piscine ne dépassant pas la profondeur de 6 mètres.

Outre cela le niveau 4 n’a pas de prérogatives d’enseignement.

Notons aussi que le code du sport est d’application en France et doit donc être considéré comme une loi à respecter quand on se trouve sur le territoire français. Il faut savoir que pour être rémunéré d’une quelconque activité de plongée sous-marine sur le territoire français, il faut posséder un brevet d’état (BE ou maintenant DE), ce qui peut poser des problèmes au sein même du territoire comme évoqué dans l’article sur la situation des moniteurs de plongée en Polynésie et dans celui portant sur la réforme du métier de moniteur dans cette partie du monde.

Ce niveau 4, guide de palanquée, a donc dans la pratique des prérogatives et des taches similaires à celles d’un Divemaster ou d’un plongeur CMAS 4*

Vous avez tout suivi ?

Bravo, vous maitrisez maintenant un jargon qui vous permettra de comprendre à qui vous avez à faire.

Mais avant de vous laisser guider, peut importe le titre, je ne peux que vous conseiller de vous renseigner sur la connaissance réelle des lieux et l’expérience acquise de celui ou celle qui va guider votre palanquée… pour plus de plaisir en toute sécurité.

Toutes et tous à l’eau ?

Et surtout… restez heureux/heureuse 🤗

Hélène

PS : si vous voulez que nous restions connectés et désirez être avertis des prochains articles publiés, inscrivez-vous sur la page Facebook, à la Newsletter ou cochez la case réservée à cet effet en postant un message ci-dessous… d’autres articles vont suivre très prochainement 🙂