Plonger à Mayotte

Plonger à Mayotte me semblait faire partie d’un rêve un peu lointain jusqu’à ce mois d’août 2018.
À cette date, invitée à m’y rendre, je m’envolais de Paris en direction de cette petite île qui me faisait depuis longtemps rêver.

L’objectif ultime outre ceux de plonger avec les tortues, de profiter d’un lagon merveilleux (un des plus vastes du monde) et de goûter aux spécialités locales était d’observer les baleines à bosse.

Mayotte est un département français situé dans l’océan indien à quelque 8000 km de la France métropolitaine.

À peine les pieds posés sur ce caillou du bout du monde, c’est la traversée avec le ferry vers Grande terre qui donne l’ambiance : un doux mélange entre la France et l’Afrique. Qu’est-ce que j’aime ça.

Panneaux indiquant les directions vers les grandes régions du monde
Indications | © Different Dive
Pour aller plonger à Mayotte, il faut d'abord rejoindre Grande Terre en prenant le ferry
Ferry | © Different Dive

Comme je n’ai que 10 jours pour découvrir la plongée à Mayotte, je choisis de ne pas m’attarder à Mamoudzou. Mon programme se décompose en quatre zones : Est, Sud, centre et Ouest.

Quatre zones dont trois à la côte pour autant de bonnes raisons de venir plonger à Mayotte.

La passe en S à Mayotte vue du ciel
Plonger dans la passe en S | © Different Dive
La plage de N'Gouja vue du ciel
L’immense plage de N’gouja | © Different Dive
La plage de M'tsamboro, un bon départ pour plonger avec les baleines ?
M’Tsamboro | © Different Dive

Plonger à Mayotte : à l’Est, la passe en S

La célèbre passe en S, curiosité visible de l’avion, fait rêver les plongeurs et plongeuses.

Long chenal marin d’environ 2 kilomètres qui relie l’océan Indien au lagon de Mayotte, elle fait partie des 12 passes de l’île et tient son nom de sa forme singulière en S.
Faisant partie d’un ensemble protégé d’environ 1400 hectares, la passe en S fait le bonheur des adeptes de plongée sous-marine. 17 bouées d’ancrage y sont placées permettant d’explorer le site au départ de points différents permettant l’observation là de mérous, là de tortues…

Proposant des profondeurs variées de quelques mètres à une soixantaine de mètres, la passe en S est accessible à un large public de passionnés. Grands tombants, plongées dérivantes, faune et flore variées… Elle a de quoi séduire.

Que voir en plongée à la passe en S : tortues, mérous, raies, nudibranches, napoléons, poissons de récifs dont poissons anges, poissons-clown, poissons-lion, balistes … Et même des requins avec un peu de chance. Le tout au milieu de coraux.

Mais si vous passez dans le coin, n’hésitez pas à découvrir également d’autres spots. Comme ceux du tombant des aviateurs et des îlots Bandrélé.

[ Découvrir mon expérience et mes meilleures adresses ➡️ la passe en S et le tombant des aviateurs ]

Des plongeurs sur une petite épave à l'îlot Bandrélé
Petite épave près de l’îlot Bandrélé | © Different Dive
Une belle anémone rouge avec ses poissons clowns dans les fonds marins de Mayotte
Bien cachés là à vous regarder | © Different Dive
Un plongeur explore le tombant des aviateurs à Mayotte
Exploration | © Different Dive
La squille multicolore est jolie à observer... ne pas s'approcher
Squille | © Different Dive

Plonger à Mayotte : au Sud, N’Gouja et les passes Sada et Bateau

Très connu pour sa concentration en tortues marines notamment sur la plage de N’Gouja, le Sud de Mayotte est pour moi un vrai incontournable pour la plongée sous-marine.

Les passes Sada et Bateau me laissent un souvenir incroyable qui perdure bien après avoir quitté ces endroits merveilleux.
Dauphins qui jouent autour de nous, les tombants incroyables, le chant des baleines qui accompagne la plongée … Et les tortues à ne plus savoir où regarder. La magie opère.

[ Découvrir mon expérience et mes meilleures adresses ➡️ Le Sud de Mayotte ]

Une tortue marine arrive au milieu de la plage
La tortue laisse des traces de son passage | © Different Dive
Une merveilleuse anémone rouge.
toute de rouge vêtue | © Different Dive

Au centre : le relais forestier

Difficile pour moi d’écrire un article sur mon séjour à Mayotte sans évoquer ce passage merveilleux au Relais Forestier.

Sorte de havre de paix niché au cœur de la montagne… le relais est tenu par un couple de passionnés. Demandez-leur de vous expliquer l’arbre à cannelle, le cacaoyer, les bananiers …

Admirez les lémuriens sauvages venant grignoter les restes des fruits le matin et les petits lézards se régaler de votre petit-déjeuner.

Reposez-vous dans les chambres confortables et tombez de sommeil dans le silence de la nuit. Mais attention, pour certaines chambres, les escaliers sont nombreux. Il faut mériter sa nuit.

Arrêtez le temps, juste un instant. Juste pour le plaisir de vous sentir en communion avec cet environnement hors du commun. Et reprenez votre route.

Le relais forestier représente une belle halte à faire lorsque l'on va plonger à Mayotte
Le Relais Forestier à Mayotte | © Different Dive
Lorsque l'on va plonger àMayotte, on peut avoir tout le loisir d'observer en surface des petits lémuriens.
De grands yeux curieux | © Different Dive

Plonger à Mayotte, à l’Ouest, M T’sambaro et les baleines

J’avais au départ prévu un jour de plongées avec le club Happy Divers.
Malheureusement, la veille et pour des raisons indépendantes de ma volonté, j’ai du annuler.

Pourtant, je dois bien reconnaître que, s’il est un club dont j’ai beaucoup entendu parler durant mes échanges avec les habitants de Mayotte, c’est bien celui-là. Impossible donc pour moi de vous en dire plus sur les plongées à l’Ouest avec eux (je pense que c’est le seul club de cette zone), mais leur réputation semble bien ancrée sur l’île.

Cependant, l’ouest de l’île est également plébiscité pour ses baleines. De nombreux opérateurs sillonnent les eaux, au départ de Mamoudzou, à la recherche des cétacés.

[ Découvrir mon expérience ➡️ Rencontre avec les baleines ]

Le jour se couche sur M'Tsamboro après une journée où l'on a plonger avec les baleines à Mayotte
Coucher de soleil sur M’Tsamboro | © Different Dive

Plonger à Mayotte

Les plongées à Mayotte tiennent leurs promesses. Une eau chaude avec une visibilité correcte à très correcte. De la vie à foison (surtout dans les passes du Sud). La possibilité d’entendre chanter les baleines sous l’eau et d’en croiser si on a de la chance. Une observation des tortues marines à tous les stades de leurs vies et partout.

En ce qui concerne les centres de plongée, j’étais satisfaite de mes choix. Un bémol cependant quand j’ai aperçu des membres d’un club fumer sur le bateau et jeter leurs mégots à la mer. Quand on travaille dans un centre de plongée, qui plus est dans un environnement aussi merveilleux, cela ne devrait plus exister !

Une tortue se laisse aller paisible dans le courant de la passe en S et est photographié par un plongeur venu plonger à Mayotte
A la dérive ? | © Different Dive

En résumé (et ça va vous plaire)

Un crabe porcelaine peut être aperçu si vous allez plonger au Sud de Mayotte
Fragile ? Magnifique crabe porcelaine | © Different Dive

Séjourner à Mayotte

Mayotte ce sont des couleurs plein la vue, des habitants qui font sécher leurs linges au bord des routes, des petits restos qui chatouillent nos narines à l’heure de midi. Mais aussi des lémuriens qui se baladent sur les fils électriques même en pleine ville, des roussettes qui annoncent la fin de la journée, des lézards adorables et des oiseaux qui nous font le bonheur de leurs chants mélodieux

Certains diront que l’île est sale. Il est vrai qu’aux abords de Mamoudzou, des déchets jonchent le sol un peu partout. Cependant, un grand travail de sensibilisation semble être mené et le sud de l’île nous a paru beaucoup plus clean (à moins que je m’y sois habituée).

S’il est pourtant un grand regret que j’ai eu lors de mon passage sur cette magnifique île c’est sûrement celui de ne pas avoir pu la visiter de l’intérieur. De ne pas avoir escaladé le mont Choungui pour admirer la vue. Partout où nous allions, le discours était le même : Ne vous aventurez pas dans la nature sans un guide local au risque de vous faire au minimum détrousser. Les histoires et témoignages entendus nous ont carrément refroidis (je me rappelle cette étudiante en médecine qui nous a raconté la mésaventure de son ami). Bien sûr, ce sentiment permanent d’insécurité hors des structures touristiques n’est clairement pas agréable. Un autre bémol est le prix : avion, logement, plongées… Il faut donc aussi prévoir un budget conséquent pour se rendre à Mayotte.

Pourtant, c’est au final un souvenir positif et enchanté qui reste. Les plongées sont magnifiques. Le climat favorable et la température de l’eau juste parfaite. Comme sur d’autres îles, l’impression d’être « en dehors du monde » me séduit.

Plonger à Mayotte permet de découvrir aussi des paysages sur l'île de toutes beauté.
M’Tsamboro | © Different Dive

Plonger à Mayotte, vous y avez déjà été ? Vous comptez vous y rendre ?

Dites-moi vos impressions dans un commentaire ci-dessous

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux / heureuse 🤗

Hélène

Vous avez aimé cet article et voulez en faire profiter les internautes ? Partagez-le sur vos groupes et médias préférés.
Présentation du roman Il me disait ose (ou quelque chose comme ça), le premier livre de Hélène Adam