Mouton ou complotiste ? C'est peut-être la question que se pose cette personne devant ce troupeau.
Image proposant une -book gratuit.

Mouton ou complotiste ?

Les opinions sur les réseaux sociaux ont une fâcheuse tendance à être tranchés, duels, et relativement extrêmes. Nous, les internautes, arrivons à nous déchirer (parfois violemment) pour défendre notre avis, notre vérité. Allant de ce fait parfois dans cet interminable débat « mouton ou complotiste? »

Peut-être parce qu’il est aisé de soutenir des causes avec acharnement derrière un écran, nous en oublions que derrière les millions d’autres petits écrans lumineux, il y a l’autre, tous les autres…

La situation que nous vivons depuis plus d’un an maintenant et qui impacte tout le monde est naturellement venue renforcer ce refus de la nuance et de la position modérée.

Des publications qui accusent

Moi qui aime dire que je suis une « femme du milieu », je ne me retrouve forcément plus dans ces débats sans fin qui imposent à chacun et chacune d’avoir un avis clair et tranché. Face à l’agressivité de certains propos, je me pose même parfois la question suivante : dois-je définitivement choisir un camp pour retrouver de la légitimité de parole ? dois-je choisir entre mouton ou complotiste ?

Toutes ces publications qui accusent les gens d’être des moutons (terme vraiment bien dans le vent pour le moment) parce qu’ils n’adoptent pas une posture « anti- » franche censée représenter une certaine idée de la liberté me blessent. Derrière ces soi-disant « moutons » qui osent questionner les idées des « anti- », il y a pléthore de gens qui continuent à prendre soin des autres, à enseigner, à participer à l’approvisionnement des réseaux de distribution alimentaire, à réparer, à construire… et puis, il y a les autres.

Toutes ces publications qui accusent les gens d’être des complotistes (terme vraiment bien dans le vent pour le moment) parce qu’ils n’adoptent pas une posture « pro- » franche censée représenter une certaine idée du progrès me blessent tout autant.Derrière ces soi-disant « complotistes » qui osent questionner les idées des « pro-», il y a pléthore de gens qui continuent à prendre soin des autres, à enseigner, à participer à l’approvisionnement des réseaux de distribution alimentaire, à réparer, à construire… et puis, il y a les autres.

Publicité pour le livre Plongée Sous-Marine - L'Essentiel.

A la recherche de la nuance

Les positions fortes poussent à réfléchir, à reconsidérer ses croyances et les changer (ou pas)… Mais cela doit-il nécessairement se faire au prix du renoncement à une manière plus douce de penser le monde ? La nuance, le partage et l’échange ne sont-ils pas des vecteurs d’évolution ?

On sait que la communication ne s’établit pas uniquement avec des mots. Mais également au travers de l’intonation de la voix et des postures corporelles (non verbale).
Aussi, si « dans la vraie vie » avec une personne en face, il est simple d’avoir des discussions riches dans lesquelles chacun peut exposer un avis nuancé (ou pas), il n’est pas étonnant de constater que les messages sur le web sont régulièrement mal interprétés. Peut-être justement, car il manque l’humain, l’autre en face de soi.

Mouton ou complotiste… mon choix !

Parce que ces messages « mouton vs complotiste » m’agressent, je choisis alors de me taire. Et de rester dès lorsdans cette majorité silencieuse qui refuse la scission. Je ne like pas, ne partage pas, ne réponds pas.

N’y voyez pas là un manque d’intérêt de ma part, vraiment pas. Mais plutôt un souci immense de ne surtout pas blesser autrui, de ne pas me blesser moi, aussi.

Car, au fond de mon cœur, j’ai la conviction qu’il n’y a pas une et une seule vérité. Mais des milliards de perceptions qui ont toutes de l’importance aux yeux de l’être humain qui les développe.

Mouton ou complotiste, moi ? Vraiment pas !

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

Photo by Kourosh Qaffari

LIRE AUSSI 👉 En Regardant L’océan : Histoire D’un Monde Qui S’en Va