Plonger après un accouchement

Alors que plonger pendant la grossesse est vivement déconseillé, nombreuses sont les plongeuses qui se posent la question de reprendre leur activité et de plonger après un accouchement. 

Pour cette question précise, c’est Stéphanie Romnée, gynécologue-obstétricienne et médecin hyperbare qui a accepté de nous donner les points clés pour une reprise en toute sécurité.

Attention : ce qui suit concerne uniquement les accouchements par voies naturelles ou par césarienne sans autres complications. Toutes les situations avec complications ont été exclues. Il convient dans ces cas-là d’en parler avec son médecin.

Plonger après un accouchement par voie naturelle :

Généralement, on conseille d’attendre quatre semaines avant de reprendre la plongée sous-marine. Il s’agit du délai de précaution normal avant de se mettre à l’eau. Ceci pour éviter les infections. En effet, avant cela le col n’est pas suffisamment refermé.

Habituellement, après quatre semaines les femmes peuvent donc reprendre la plongée si le travail de kiné périnéale a été effectué. Il convient de s’assurer de cela avant de faire travailler ses abdominaux pour ne pas avoir de problèmes ultérieurs.

Certains diront que si la femme plonge en étanche et ne porte absolument rien, elle pourrait éventuellement envisager plonger avant les quatre semaines d’attente conseillée. 

Mais le principe de précaution reste et il est intéressant de toujours se poser les questions suivantes :

Qu’est-ce que je gagne à faire cette plongée ?
Puis-je reporter cette plongée à une date ultérieure ?

Chacune (et chacun car souvent les deux vont être concernés) doit réfléchir et prendre sa responsabilité quant à sa santé. Parfois, mieux vaut attendre un peu et reporter l’activité en profitant de son enfant et en rêvant aux futures plongées que vous allez peut-être un jour faire avec lui/elle.

Plonger après un accouchement avec césarienne :

Après un accouchement ayant nécessité une césarienne, les femmes peuvent également plonger moyennant un délai de huit semaines recommandées. 

Il convient ici de s’assurer que les abdominaux soient convenablement remis. 

L’aponévrose doit également être cicatrisée. Ceci pour éviter les éventrations ou un risque d’hernie. Avouez, ce serait dommage.

De la même manière que pour les accouchements par voie naturelle, il faut faire attention d’avoir réalisé sa kiné périnéale.

Dans les deux cas :

Sur le plan physique :

Que l’accouchement se soit déroulé par voies naturelles ou par césarienne, cela reste un moment important pour les femmes. Les changements de leur corps, la naissance, les bouleversements hormonaux, la fatigue accumulée… Finalement, tout cela participe à des chamboulements qui doivent être pris en compte.

De manière générale on note qu’après un accouchement le risque de thrombose augmente pendant une période approximative de six semaines. Période pendant laquelle il convient d’être particulièrement prudente et de favoriser des plongées de réadaptation. Plonger après un accouchement, oui mais pas n’importe comment. Réduire sa profondeur et le temps de l’immersion est certainement une bonne idée. 

Durant cette période, les femmes devront aussi être encore plus vigilantes à bien s’hydrater.

Sur le plan psychologique :

Avant de penser à s’immerger, se reposer physiquement et mentalement est une excellente idée. Car il faut également noter que la fatigue physique et psychologique causée par les préoccupations peut également entraîner un manque de concentration. Et donc plus de risques de commettre des « fautes » augmentant le risque d’accident de plongée.

L’accouchement est une période majeure dans la vie d’une femme. Un moment merveilleux, mais intense sur bien des plans. Aussi, il faut donc veiller à être particulièrement bien entourée quand on reprend la plongée après un accouchement.

Plonger après un accouchement est un sujet qui vous préoccupe en tant que femme ou en tant que compagnon/mari ? 

Partagez vos expériences avec nous en commentaire directement sur le blog

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène