Mer Rouge Eau Bleu

Vous ai-je déjà parlé de Frédéric Bassemayousse ?
J’avais rencontré ce personnage bien connu du paysage de la plongée en France lors du Salon de la Plongée de Paris en janvier 2020. En effet, Frédéric Bassemayousse m’avait touchée par son ouverture d’esprit et son humour. Dans la foulée, il avait abordé son projet Mer Rouge Eau Bleue qu’il poursuivait.

Depuis, j’avais placé sa carte de visite bien en haut des contacts vers qui je souhaitais revenir. Et puis… oui, vous avez deviné. Je me suis laissée embarquée dans mille autres choses.

Jusqu’à ce jour d’octobre où son projet me revient devant les yeux au travers de la concrétisation d’un livre merveilleux. Je m’en retourne vers lui et découvre que son projet Mer Rouge Eau Bleue est également celui de sa compagne Florence. Quelques arrangements d’agenda plus tard (dépendants de la mer, vous imaginez ?), nous voilà installés devant nos écrans respectifs pour une interview en mode spécial « COVID-19 ».

J’avais prévu une heure… Nous avons eu bien du mal à clôturer près de 3 heures plus tard. Il faut dire que ces deux là ne sont pas dénués d’humour.

Qui sont Frédéric Bassemayousse et Florence Masiero ?

Scaphandrier professionnel et photographe sous-marin de talent, Frédéric a sillonné les mers pour sa profession, mais aussi par passion. Attiré depuis tout petit par le monde « d’en dessous » grâce aux films de Cousteau, Frédéric Bassemayousse n’a de cesse que d’explorer, découvrir et raconter aux autres les beautés du monde marin au travers d’articles et de sa passion pour la photo sous-marine.

Florence Masiero est arrivée plus tardivement dans la plongée. Pour elle, la rencontre est « brutale », car elle remet toute sa vie en perspective. Les premières plongées reconditionnent toute son existence. Elle change de job, se rapproche de la mer et se consacre avec Frédéric sur le projet Mer Rouge Eau Bleue.

Outre leur passion pour la plongée, Frédéric et Florence se passionnent pour la randonnée, les oiseaux, la musique… Ils aiment être entourés de personnes passionnées, peu importe le domaine, car ils apprécient avant tout d’aller vers les autres.

Frédéric Bassemayousse l'un des auteurs du livre Mer Rouge Eau Bleue
Entre Ciel et Mer | © Fred et Flo
Florence Masiero dans les eaux de la mer rouge
Florence Masiero | © Fred et Flo

Mer Rouge Eau Bleue : un livre inspirant

Lorsqu’ils me parlent de leur livre Mer Rouge Eau Bleue, Frédéric Basemayousse et Florence Masiero ont des étoiles dans les yeux. Et je ne peux d’emblée qu’être qu’inspirée et terriblement impatiente de feuilleter ce bel ouvrage.

Bien loin d’un énième livre sur la Mer Rouge, Mer Rouge Eau Bleue s’articule en trois parties distinctes.

  • La première comprend 16 dossiers thématiques pour plus de compréhension de nos immersions dans cette Mer mythique : qu’est-ce que la vallée des baleines ? Que signifie « Elphinstone » (si vous croyez savoir, il se pourrait que vous soyez surpris) ?…
  • La seconde partie est consacrée au voyage. Elle se conçoit comme des carnets de voyage invitant le lecteur à voguer sur ces flots aux écosystèmes riches et complexes.
  • Enfin, la dernière, un guide des espèces les plus fréquemment rencontrées, ravira les passionnés de plongée bio. Ici aussi rien de complexe et d’inaccessible, juste du plaisir. 

Mer Rouge Eau Bleue est richement illustré de merveilleux clichés. Il se veut être une invitation à la découverte, à l’étonnement et à la connaissance… En toute simplicité. C’est comme cela que Frédéric Basemayousse et Florence Masiero me l’ont présenté. De mon côté, je le perçois comme un livre original et différent qui peut se lire sans devoir suivre le fil, un peu à la manière d’articles sur un blog. Et ça, forcément, j’aime beaucoup. 

Ils disent de lui que c’est un livre fait par des plongeurs pour des plongeurs. C’est beau ça, n’est-ce pas ?

Le livre Mer Rouge Eau Bleue
Mer Rouge Eau Bleue | © Fred et Flo

Le livre vu par Fred et Flo

Je voulais faire un montage vidéo au départ de notre entretien mais les presque 3h ne pouvaient se résumer en quelques minutes. Dès lors, je vous ai sélectionné quelques passages uniquement consacrés au livre. Je garde pour plus tard les fous rires, les visions partagées du monde de la plongée. Les espoirs aussi.

Plus d’infos sur Mer Rouge Eau Bleue via la page Facebook dédiée, au travers de la plateforme de financement participatif ou via le site web de Frédéric.

Une aventure collaborative

Du début à la fin, l’ouvrage de Frédéric Basemayousse et Florence Masiero est avant tout un livre collaboratif. 

De nombreuses personnes y ont laissé leurs empreintes dans des domaines variés : océanographes, ingénieurs, géologue, formateur, biologiste, chargée de communication, paléontologue, illustrateur, journaliste, dessinateur, photographes et archiviste. 

De ce fait, Véronique et François Sarano, Anne Riou, Eric Jourdan, Anthony Leydet, Anne Riou, Dominique Serafini, Amos Nachoun, Pierre Camus et bien d’autres y ont participé.

Plus en coulisse, des contributeurs techniques et opérationnels ont aidé à porter le projet pour qu’il puisse exister. C’est le cas notamment d’Hélène Parisse et Serge Kalamian. Mais également d’Hélène de Tayrac

C’est tout logiquement que Fred et Flo ont, dès lors, décidé de créer une campagne participative pour financer Mer Rouge Eau Bleue. Parce que cette aventure est de loin aussi une aventure humaine.

Tout à fait dans l’esprit du livre, cette campagne est aussi l’occasion de montrer notre adhésion au-delà d’un clic sur internet. Mais aussi, notre envie de participer à ce projet incroyablement différent. Et moi, j’aime ça. 

Pour découvrir et/ou soutenir leur campagne, c’est ici.
Mais dépêchez-vous, il ne reste plus que quelques jours pour faire partie de l’aventure.

Frederic Bassemayousse et Florence Masiero en plein essayage de masque
Sérieux ? | © Fred et Flo

Vous avez entendu parlé de Mer Rouge Eau Bleue ? Vous aimez les livres sur la plongée ? Quels sont ceux qui ont votre préférence ? 

Dites-moi cela dans un commentaire ci-dessous.

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

Je n’ai reçu aucun avantage de quelque nature que ce soit pour la rédaction de cet article (si ce n’est un merveilleux moment d’échanges et de rires). J’ai participé à cette campagne (comme à d’autres), car elle me plaisait. Je suis impatiente de recevoir l’ouvrage et curieuse de connaître les réponses aux questions que j’ai posées et dont je n’ai pas eu de réponses en avant-première (ils ont gardé le suspens).