Détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung : le test

C’était une nouveauté du début 2020 annoncée à grand bruit et présentée au Salon de la Plongée de janvier : la modernisation de la gamme du célèbre LEGEND. Aussi, j’étais folle de joie en juin lorsque j’ai reçu le détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung.

On me l’avait vanté comme étant terrible, mais pour dire vrai, j’aimais beaucoup mon APEKS et je ne voyais pas vraiment quel autre détendeur allait pouvoir me le retirer de la bouche.

Et pourtant…

Le test en image

Prise en main du Détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung

Fourni dans un packaging stylisé sans plastique (il faut le noter), le détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung est lové, prêt à être utilisé. 

Ce qui étonne directement lors de la prise en main, c’est son poids. 
Avec ses 747 grammes en version DIN, on ne peut pas dire qu’il soit léger. Il émane de ce détendeur une impression de robustesse. 

Le premier étage est particulier puisqu’il est constitué de différents « plateaux » chromés censés maximaliser les échanges thermiques et empêcher le givrage. De fait, la surface de contact est largement augmentée.
Ajouté à sa chambre sèche intégrée et à son capuchon surmoulé, cela fait de lui, selon le constructeur, un détendeur offrant des performances exceptionnelles en eaux froides.
Ça tombe bien pour moi qui réalise la plupart de mes immersions dans des températures (très) basses.

Question look, avec sa face chromée, le deuxième étage a belle allure. 
Son design profilé permet de dégager la zone du menton. Globalement, il est joli.

Mais ce qui m’intrigue, ce sont les deux boutons de réglage.

Le détendeur Legend 3 Elite.
Legend 3 Elite | © Different Dive

Deux réglages du débit respiratoire

Le détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung propose deux réglages pour adapter le débit et donc le confort de respiration.

Le premier est un bouton de type Venturi que l’on retrouve sur de nombreux autres modèles.
Le second est un bouton de réglage de sensibilité « fine » qui promet un plus grand confort respiratoire.

Premier test : en eau froide

Comme nous sommes un tout petit peu empêchés de nous déplacer pour aller dans des destinations magnifiques, je m’en vais l’essayer dans une carrière bien froide de Belgique. Bien entendu, je prends soin de lire le mode d’emploi pour comprendre ses fonctionnalités.

Je décide de le durcir au maximum au début et d’ouvrir les deux réglages de débit au fur et à mesure de la plongée.

L’immersion se passe sans que je ne remarque de différence notable entre mon détendeur habituel et celui-ci en termes de confort respiratoire. Si ce n’est qu’il a l’air tout de même vraiment fluide.

J’arrive à la fin de la plongée au palier de -5m. Je change alors et reprends mon APEKS. Et là, surprise, je dois tirer pour respirer ! C’est la sensation désagréable que je ressens.

Je recommence quelques cycles de respiration et me dit que mon APEKS doit avoir un problème. Étrange car il est entretenu par un professionnel très régulièrement et ne montrait aucun signe de mauvais fonctionnement à la plongée précédente. 
Je me tourne vers mon binôme et lui demande d’échanger nos détendeurs. Même sensation aussi de devoir « tirer » pour respirer sur le sien.

Je repasse alors sur le LEGEND et … l’air arrive dans ma bouche sans effort, naturellement, comme si je me trouvais en surface. Je crois rêver. Je réitère l’expérience quelques fois allant de mon APEKS à mon LEGEND 3. C’est sans appel.

Hélène Adam en plongée dans les carrières froides de Belgique.
Premier test | © Different Dive

Explication

J’avais durci et ouvert petit à petit le détendeur allant de la dureté maximale à celle minimale. Dès lors, je n’ai probablement pas senti le changement brutal dans la manière de respirer.
Mais là… très clairement il n’a plus rien à voir avec mon ancien détendeur.

À cet instant, je comprends que depuis toutes ces années je dois effectuer un effort respiratoire en plongée auquel je m’étais habituée et que maintenant je vais pouvoir respirer librement et sans contraintes. Quel bonheur !

C’est bluffant. Ceux et celles qui comme moi ont vécu l’expérience le diront certainement, ce détendeur d’un point de vue du confort respiratoire est réellement impressionnant.

Je l’emmène alors dans mes immersions marseillaises de l’été pour mon plus grand plaisir.

Hélène Adam plonge avec un équipement Aqua Lung dans les eaux de Marseille.
Marseille Mode | © Different Dive

Deuxième test : l’épreuve de l’eau chaude 

Je vous rassure tout de suite, le détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung se comporte très bien en mer chaude. Il faisait 30°C dans l’eau lorsque je me suis envolée pour Bonaire, le paradis des plongeurs en septembre 2020. Un voyage sous conditions bien venu.

Comme je ne recule devant rien, il me fallait évidemment explorer d’autres environnements pour être certaine que le détendeur soit top.

#Commença toutes les excuses sont bonnes pour aller à Bonaire

Que dire ? 

Là dans cette mer claire des Antilles néerlandaises sans combinaison tellement l’eau est chaude, je me sens juste faire partie du tout, sans effort, sans frontière entre moi et le reste de l’océan. La fluidité de ma respiration se joint au bonheur de l’immersion à Bonaire.

Le Système ACD

J’ai bien profité lors de mes plongées en eau chaude du système ACD (Auto Closure Device), présent sur plusieurs détendeurs de la marque Aqua Lung. Il s’agit d’un système de fermeture automatique. Pour faire simple, disons qu’il y a un clapet qui s’ouvre lorsque le détendeur est visé sur la bouteille et qui se ferme dès qu’il est dévissé du robinet. Cela empêche l’eau et les poussières éventuelles de pénétrer dans l’intérieur du premier étage. C’est pratique d’une part pour les plongées dans les environnements humides en surface (pays tropicaux par exemple… ou la Belgique ). Mais également pour les sondes de pressions reliées aux premiers étages qui n’aiment pas du tout l’humidité. 
Mais surtout, avec ce système, vous pouvez mettre votre détendeur en entier dans le bac de rinçage sans problème jusqu’à un mètre de profondeur. Sympa, n’est-ce pas ?

Un confort respiratoire indescriptible

Alors bien évidemment, je pourrais parler des caractéristiques techniques déjà publiées un peu partout. Mais pour dire vrai, ce qui est bluffant avec ce détendeur LEGEND 3 Elite, c’est l’impression que vous ne devez plus fournir aucun effort. Comme si votre respiration n’était plus soumise à la pression. Et c’est probablement la meilleure chose que je retiens sincèrement de ce test.

De ce fait, on peut aussi se poser la question de la sécurité en plongée : si ce détendeur donne un tel confort, diminue-t-il le risque d’essoufflement ? Permet-il un échange plus aisé offrant une décompression optimalisée lors de la remontée ?

Avant d’essayer le LEGEND, je pensais que mon ancien détendeur était très fluide et fonctionnait admirablement bien. Je l’avais déjà mis en concurrence avec d’autres plus récent sans avoir eu envie d’en changer. 

Pourtant, maintenant je suis certaine de ne plus pouvoir me passer du LEGEND. 

Une housse de protection de détendeur Aqua Lung posée devant la mer à Bonaire.

Pourquoi la respiration est si fluide avec le détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung

Si les possibilités de réglage du débit offrent incontestablement du confort, le fait que le détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung soit surcompensé ne doit certainement pas être étranger à ce sentiment unique de respiration en plongée.

En effet, ce détendeur est conçu pour maintenir un effort respiratoire optimal tout au long de la descente. J’adore !

En résumé

J’aime 

  • Le détendeur LEGEND se décline en trois versions dont toutes ont le même premier étage avec sa résistance au froid. C’est principalement les réglages du confort respiratoire et le look qui vont changer selon le modèle.
  • Le look
  • Le mécanisme ACD
  • Un bouchon anti poussière est aussi  attaché au corps du détendeur. Pratique pour ne pas l’égarer.
  • Le détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung est fourni avec un embout ergonomique plus confortable que les embouts classiques. Il n’empêche que si je l’ai observé, je ne m’en suis servi que pour une seule plongée. Ceci, car j’utilise depuis très longtemps un embout thermoformable pour les raisons expliquées dans cet article.
  • La sortie du déflecteur est haute et donc les bulles vont avoir tendance à partir sur le côté plutôt que de venir devant votre masque. Un détail qui devrait plaire aux passionnés de photos sous-marines.

J’aime moins

  • Prix : le détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung est annoncé au prix public de 749 €
    À cela il faut ajouter si besoin, un octopus et un manomètre. Les versions entrée de gamme (LEGEND 3) et milieu de gamme (LEGEND 3 MBS) sont au prix respectif de 599€ et 699€.
  • Le poids pour les voyages pour les personnes très regardantes à ce détail. Le LEGEND 3 Elite est relativement lourd ce qui peut avoir une importance lors des voyages en avion même si sur un poids global de bagage, cela ne devrait pas trop vous pénaliser. Le premier étage pèse 747 grammes en version DIN et 957 en version étrier… poids auquel vous devez ajouter le deuxième étage, l’octopus et la sonde de pression ou le manomètre mécanique.
  • Les griffures se voient plus fortement sur l’habillage chromé. En effet, malheureusement, lors d’un déplacement sur un zodiac, mon détendeur a été éraflé… Heureusement, ça se voit en surface mais pas vraiment dans l’eau.
Un détendeur monté sur un bloc en attendant de plonger.
Prêt à plonger | © Different Dive

Conclusion du test du détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung

Durant toutes mes années de plongées, j’ai forcément eu l’occasion de m’immerger avec différents détendeurs. J’avais depuis longtemps jeté mon dévolu sur mon APEX qui est relégué aujourd’hui au rôle de détendeur de secours de manière un peu ingrate, je l’admets.

Bien évidemment, pour être totalement sûr que le détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung soit le meilleur des détendeurs, il m’aurait fallu tester tous les autres. Si vous pensez qu’un détendeur pourrait être encore plus confortable que celui-là, n’hésitez pas à proposer au constructeur de me contacter. Je le testerai avec grand plaisir.

En attendant… à l’eau !

Hélène Adam en plongée dans les eaux chaudes de Bonaire
Test à Bonaire | © Different Dive

Le détendeur LEGEND 3 Elite d’Aqua Lung vous tente ? Vous le connaissez ou vous l’utilisez ?

Dites-moi ce la en commentaire de ce post pour partage votre avis avec l’ensemble de la communauté.

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux/heureuse 🤗

Hélène

LIRE AUSSI ➡️ Test Matériel : Découvrir Un Gilet De Plongée Résolument Différent

Note : Je n’ai pas de partenariat particulier avec la société Aqua Lung mais elle m’a fourni gracieusement le détendeur nécessaire pour ce test matériel en prenant le risque d’une critique sincère et constructive. Je teste en toute honnêteté et impartialité le matériel qui m’est proposé. N’hésitez pas à me faire parvenir les produits que vous souhaiteriez que je teste.