Plongée : 4 points pour bien réaliser le check du matériel

Parler du check du matériel de plongée avant la mise à l’eau ?

Il y a quelques temps, sur le groupe de discussion Formation de plongée, astuces et autres petits plaisirs, une personne s’interrogeait sur le peu de plongeurs et plongeuses qu’elle observait réalisant un check du matériel de plongée de leur binôme attribué. 

Si le sujet est important il se pourrait que la routine en ce domaine ne soit pas la meilleure prévention contre les incidents de plongée.

En interrogeant la communauté sur leurs expériences dans le domaine, nous avons pu dégager 4 points pour bien réaliser le check du matériel avant la plongée.

1. Qu’est-ce que le check du matériel ?

Il s’agit de la vérification de l’ensemble du matériel et de son fonctionnement avant la mise à l’eau.

L’objectif ici est clairement de considérer le check comme une procédure visant à éviter les incidents / accidents dus à une méconnaissance, des défauts ou une usure du matériel.

2. Comment peut-on réaliser le check de son matériel avant la plongée ?

  • Effectuer un auto-check (en vérifiant que tout le monde fasse le sien)
  • Il faut regarder d’office le matériel du binôme même si un check n’est pas demandé/imposé… et poser des questions si besoin
  • Effectuer un cross-check (check croisé avec le binôme) avec manipulation, touché, …
  • Ne pas croire que parce que l’on est un plongeur supra, méga confirmé nous ne pourrons jamais rien oublier
  • Nous ne sommes pas dispensé du check… même si nous plongeons toujours avec le même binôme.
  • Donner les précisions supplémentaires importantes lorsque l’on utilise du matériel peu ou pas habituel pour notre binôme  : une wing, une étanche, …

3. Qu’est-ce que l’on vérifie ?

  • Le volume de la bouteille et son gonflage (via le manomètre ou l’ordi)
  • Le système de gonflage/dégonflage du gilet (direct system ou I3)… en regardant si nous avons bien branché le tuyau de l’inflateur 😉
  • Le système de lestage utilisé : poches à plomb, ceinture ou harnais
  • Que chacun ait son masque, ses palmes et son ordinateur avant d’aller sur le bateau
  • Où se trouve l’octopus ? Comment fixons nous l’octopus ? (éviter qu’il se balade derrière le plongeur sans fixation) … et le tester (le faire fonctionner en plongée de temps en temps c’est bien aussi)
  • Les sangles doivent être bien positionnées

4. On n’oublie pas (spécialement pour les distraits)

  • Sa lampe de plongée, sa boussole, sa cagoule, ses gants,… son ordinateur
  • L’ouverture du robinet de la bouteille (mais si cela nous est déjà arrivé)
  • La présence des poches à plombs ou ceinture de plombs sur le bateau avant de partir (et bien fixées le moment venu)

Le check du matériel, une habitude ?

Dans certains cursus de formation (tous ?) l’accent est mis sur le check du matériel de plongée avant la mise à l’eau tout comme sur le briefing dont nous avions parlé ici.

Pourtant nous devons noter aussi que si la plupart des plongeurs et plongeuses considère le check du matériel de plongée comme un élément de base de la sécurité.  Certains avouent être parfois (souvent ?) distraits et oublier de le faire.

Aussi, gardons à l’esprit que…

…Notre sécurité passe aussi par celle des autres

Quelles sont vos expériences heureuses ou malheureuses en matière de check du matériel en plongée ?

Racontez-les directement dans un commentaire ci-dessous 🔽🔽🔽. Elles viendront enrichir le savoir collectif sans se perdre dans le fil d’actualité des réseaux sociaux

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux / heureuse 🤗

Hélène

Vous avez envie vous aussi de participer à la création de savoir au travers d’articles participatifs ? Rejoignez la communauté des plongeurs et plongeuses 100% positifs du groupe Formation de plongée, astuces et autres petits plaisirs