Plongée sous marine : rencontre avec un passionné

Rencontre avec Pierre-Bernard Demoulin

Le monde de la plongée est très clairement un monde dans lequel peuvent naitre de belles amitiés. Mais c’est également un univers qui donne l’opportunité de rencontres parfois aussi surprenantes qu’inattendues. Ce fut le cas en cette fin d’année, autour d’une plongée fraiche en mer du Nord lorsque je suis partie à la rencontre de Pierre-Bernard Demoulin.

A l’initiative de cette rencontre, Pierre-Bernard de plongeephoto.com. Il m’avait contactée quelques temps auparavant dans l’objectif de plonger ensemble. Et d’échanger entre bloggeurs. Quelle bonne idée !

Nous fixons notre lieu de rencontre et arrivons à Scharendijk (spot de plongée de Zélande bien connu des plongeurs et plongeuses du Nord) un vendredi brumeux de fin décembre.

Pierre-Bernard Demoulin et Hélène Adam s'apprêtent à se mettre à l'eau

En route pour la plongée | © Different Dive

LIRE AUSSI A CE SUJET : « Découvrir la future première destination plongée d’Europe »

Une rencontre au creux de l’hiver

Pour l’occasion, nous avons, une fois de plus, sortis l’étanche. Si les sites météo spécialisés nous promettent un 9°C de température de l’eau à cet endroit, je crains que cela ne se transforme plutôt en un 6 ou 7°C.  (Et puis, quoiqu’il en soit, vous me verrez rarement plonger sans étanche en dessous de 19°C).

Tout de suite le courant passe bien entre Pierre-Bernard Demoulin et moi-même. Il faut dire que le personnage est vachement sympathique !

Nous trainons un peu à nous mettre à l’eau sans que cela ne pose un problème : aucun plongeur à l’horizon ni avant ni après notre plongée. L’endroit reste définitivement désert. Devant nous, la mer s’étend calme et recouverte d’un épais manteau de brouillard permettant tout de même une visibilité d’une centaine de mètres… en surface 😉

Nous nous mettons à l’eau et découvrons que nous allons bénéficier d’une visibilité quasi nulle. Et d’une eau bien plus fraiche qu’annoncée.

Je souris au regard de la différence d’équipement photo entre mon binôme du jour et moi-même. Pierre-Bernard Demoulin étant un grand passionné, talentueux, de photo sous-marine.

 

Pierre-Bernard Demoulin et Hélène Adam s'apprêtent à plonger

Une différence de matériel, vraiment ? | © Different Dive

Plonger avec un photographe sous-marin

Que ceux qui n’ont jamais plongé avec un photographe sous-marin se rassure, c’est top ! Surtout pour ceux et celles qui comme moi aiment prendre le temps, mais pas seulement. Les amateurs de photos savent s’adapter à leur binôme. Ils profiteront des plongées différentes pour explorer toutes les possibilités d’effectuer des clichés. Photo macro, photo d’apnéistes en mouvement, photo des plongeurs. Mais également photo grand angle d’épaves et autres tombants. (Mission impossible pour cette dernière possibilité en Zélande).

Pour cette plongée, alors que j’observe Pierre-Bernard effectuer ses photos tout en regardant distraitement la faune et la flore noyée dans une eau offrant une si faible visibilité, je me prends à avoir envie de comprendre et d’apprendre la photographie sous-marine.

Après une heure de plongée dans une eau à 6° C et malgré la combinaison de plongée et les gants étanches, nous ressortons (gelée en ce qui me concerne) et filons nous réchauffer autour d’une boisson chaude.

Pierre-Bernard Demoulin, un pédagogue

À ce moment, je découvre que ce bloggeur passionné de photo sous-marine est également fin pédagogue. Alors qu’il me voit me décomposer à l’écoute des termes « techniques » (profondeur de champ, focale, ouverture, …), moi qui m’enfuis toujours à toutes jambes à leur évocation, Pierre-Bernard Demoulin sait trouver des mots, des manières imagées, pour tenter de m’expliquer les rudiments de sa passion pour la photo sous-marine.

Question philosophie et sens de l’humanité, je me rends compte que je partage un moment avec une personne pleine de sensibilité, d’intelligence et d’ouverture aux autres. J’apprends aussi que Pierre-Bernard a déjà participé à des concours internationaux. Il a même été sélectionné pour représenter notre petit pays 😮

Pierre-Bernard Demoulin est un plongeur passionné qui maitrise la photo sous-marine avec beaucoup de talent. Alors que de mon côté, je dois bien avouer que je me contente la plupart du temps d’un peu de feeling. Et, surtout, des fonctions simples de mon appareil photo de base.

Pierre-Bernard Demoulin occupée à photographier

Clic, dans la boite aussi | © Different Dive

Hélène Adam sourit à son binôme

© Pierre-Bernard | plongeephoto.com

Mais c’est promis, je vais m’y mettre et découvrir (comme vous ?) les articles que Pierre-Bernard écrit pour partager avec toutes et tous son expérience via son blog.

En bonus, Pierre-Bernard me confie qu’il aimerait un jour faire des formations photos… à suivre donc 😉

Encore une merveilleuse rencontre.

S’investir dans la communication au travers d’un blog portant sur le monde merveilleux de la plongée sous-marine offre, par exemple, un avantage inattendu, celui de découvrir des personnes partageant cette même fascinante passion. D’autant que le monde de la plongée est ainsi fait, riche de personnes merveilleuses pourvues de dons et de talents… Que je prends beaucoup de plaisir à rencontrer.

Quelle est votre plus belle rencontre dans le monde de la plongée ?

Je serai ravie de la découvrir, alors n’hésitez pas à poster un commentaire ci-dessous ⬇️⬇️⬇️ tout en bas 😉

Et surtout… n’oubliez pas d’être heureux·euses ☺️

Hélène

Découvrez la rubrique VOUS pour plus d’histoire formidables de plongeurs et plongeuses extraordinaires !