Comment réussir votre briefing de plongée ?

Briefing de plongée

Le briefing de plongée, on l’apprend, on en parle. Si certains le maitrisent de manière magistrale, de nombreux plongeurs et plongeuses ne sont pas à l’aise pour le réaliser.

Pourtant, le briefing est un point capital de la préparation d’une plongée

Elément essentiel de sécurité en plongée, un briefing bien fait permettra à chaque plongeur et plongeuse de la palanquée de disposer des renseignements utiles au bon déroulement de la plongée.

C’est au chef de palanquée qu’incombe la tâche de réaliser le briefing.

Attention, lorsque vous êtes en vacances dans un centre et/ou en sortie club près de chez vous et qu’un briefing est donné pour l’ensemble des plongeurs présents, cela ne vous dispense en aucun cas de réaliser le briefing spécifique pour votre palanquée !

Pour simplifier la tâche aux débutants en matière de briefing et/ou pour le plaisir de se rafraichir les idées, je vous propose de découvrir le briefing en 5 points. Pour rendre votre briefing agréable, sûr et rapide… Et vous laisser tout le loisir de profiter au maximum de votre plongée.

Briefing de plongée en 5 points

Au préalable, demandez à chaque plongeur et plongeuse de se munir de son logbook complet.

Point 1 : Administratif

Une jeune fille montre un un avec ses doigts pour expliquer le briefing de plongée

Briefing de plongée : point 1 © DifferentDive | DDIVE

  • Assurance : posez la question de l’assurance et de la date de validité. (Vous avez le droit de refuser de plonger avec une personne qui n’est pas assurée ! )
  • Certificat de non contre-indication à la plongée : posez la question de la date de la dernière visite médicale. (Moins de un an)
  • Carte de certification de niveau et de spécialité (par exemple pour une plongée au NITROX) : les plongeurs montrent leur carte de niveau de plongée et de spécialité le plus élevé
  • Date et condition de la dernière plongée (eau chaude ou froide etc..)

Point d’attention : si la personne n’a plus plongé depuis longtemps, il est utile de réaliser une plongée dite de réadaption

Point 2 : Matériel de plongée

Une jeune fille montre un deux avec ses doigts pour expliquer le briefing de plongée

Briefing de plongée : point 2 © DifferentDive | DDIVE

  • Volume et pression de la bouteille de plongée et nature du gaz utilisé
  • Système de lest ( poches largables, ceinture de plomb, …)
  • Position de la deuxième source d’air (Octopus) et de l’inflateur
  • Autres observations : vérifiez par exemple si tous les plongeurs de la palanquée sont équipés de la même manière pour l’isolation thermique (combinaison étanche, humide, …)
  • Ordinateur de secours, lampe de plongée, boussole,parachute…

Point d’attention : le check du matériel doit être fait pour tous les plongeurs de la palanquée. Y compris celui ou celle qui fait le briefing et peu importe le niveau de plongée.

Si des plongeurs utilisent un matériel différent, la planification de la plongée devra tenir compte du plus pénalisant. (Ex :  si un plongeur est muni d’une combinaison humide et que les autres plongent en étanche ou si une personne plonge avec un bloc de 12 litres tandis que les autres utilisent des 15 litres)

Point 3 : Consignes de sécurité

Une jeune fille montre un trois avec ses doigts pour expliquer le briefing de plongée

Briefing de plongée : point 3 © DifferentDive | DDIVE

  • Rappel des signes élémentaires : ok, ça ne va pas, j’ai froid, 100 bar atteint, 50 bar atteint, essoufflement, …
  • Que faire en cas de perte du binôme ? : donnez une consigne claire : on cherche autour de soi pendant 1 min maximum. Si on ne voit personne, alors on remonte en surface en faisant attention aux paliers obligatoires.
  • Consignes spécifiques aux conditions du jour : givrage du détendeur, …
  • Où trouver l’oxygène, un moyen d’appeler les secours, … ?

Point d’attention : même si ces consignes de sécurité vous semblent évidentes, n’hésitez pas à les rappeler avant chaque plongée. Cela, pour maximiser les chances d’avoir les bonnes réactions en cas de problème.

Point 4 : Spécificités de la plongée

Une jeune plongeuse montre un quatre avec ses doigts

Briefing de plongée : point 4 © DifferentDive | DDIVE

  • Caractéristiques du site : ex : nous nous trouvons sur un plan d’eau, en mer à courant, plongée de nuit,…
  • Parcours prévu : ex : nous allons aller au point C puis contourner ceci et revenir là
  • Temps de plongée : ex : nous plongerons 45 minutes
  • Profondeur maximum à laquelle on va s’immerger : il est important de définir la profondeur maximale et de se tenir à ce qui a été décidé !
  • Positionnement des plongeurs : ex : si plongée le long d’un tombant, c’est celui qui a le plus haut niveau de plongée qui se mettra côté large, présence ou pas d’un serre-file, …

Point d’attention : si pour les autres points du briefing, il s’agit habituellement d’un rappel et/ou d’une observation, ici il est essentiel d’être précis sur la plongée qui va être effectuée. Chacun doit comprendre et être au clair avec la planification du chef de palanquée.

Point 5 : Y a-t-il des questions ?

Une jeune fille montre un cinq avec ses doigts

Briefing de plongée : point 5 © DifferentDive | DDIVE

Ce cinquième point est essentiel dans tous les bons briefings de plongée

A mes yeux, il est important de laisser un temps pour s’exprimer. Car c’est alors le moment d’obtenir d’éventuelles précisions sur ce qui est dit et/ou de s’assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde. Aussi, vous devez laisser la possibilité à chaque plongeur ou plongeuse de pouvoir demander les précisions qu’il ou elle souhaite.

Point d’attention : ici il s’agit de questions précises concernant la plongée à effectuer. On évite de partir dans tous les sens.

En conclusion, le briefing de plongée en 5 points

J’ai largement testé et approuvé le briefing en 5 points ;-). En effet, pour moi, il offre l’avantage de reprendre l’ensemble des points indispensables à la bonne compréhension, par tous les membres de la palanquée, de la plongée qu’ils vont effectuer… Tout en ne s’éternisant pas de très (trop) longues minutes dans des discours à rallonges. Discours qui risquent de faire perdre l’attention des plongeurs de votre palanquée.

Un briefing efficace ne doit pas prendre plus de 5 à 10 minutes maximum en temps écoulé. (Selon que vous plongez avec des plongeurs avec qui vous effectuez régulièrement des plongées où que vous êtes dans un endroit inconnu avec des personnes nouvelles).

Il ne s’agit pas d’endormir les membres de votre palanquée… Ni de refaire un cours théorique sur la plongée.

Vous utilisez une autre technique de briefing et/ou êtes un pro des briefings ? Enrichissez la réflexion en postant un commentaire ci-dessous et dites-nous vos meilleurs trucs et astuces

Bonnes bulles et n’oubliez pas d’être heureux 🙂

Hélène

Un bon briefing de plongée offre également l’avantage de minimiser les risques d’erreurs à ne pas faire.

Vous aimez cet article ? Ne ratez pas les suivants, abonnez vous au blog et/ou à la page Facebook Different Dive Plongée